Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16.02.2018

Un livre-enquête sur une jeune danseuse, inconnue hyper connue

la petite danseuse de 14 ans.jpgLa petite danseuse de quatorze ans / Camille Laurens

éd. Stock 2017

cote R LAU

 Lecture conseillée par une lectrice du Club de lecture "Troc cultures" de la médiathèque, je me suis plongée avec curiosité dans cet essai de Camille Laurens, qui peut se lire aussi facilement qu'un roman.

Je connaissais cette sculpture d'Edgar Degas à peu près comme tout le monde mais finalement et malheureusement de trop loin.

Cette lacune est définitivement écartée : après cette sorte d'enquête effrénée que mène Camille Laurens sur le modèle mystérieux de Degas, petit rat d'opéra dans un 19ème siècle finissant, me voici maintenant devenue victime de l'attraction incontournable qu'exerce cette silhouette fascinante. Et si émouvante avec ce petit visage résolument offert au monde et en même temps si hermétique. Je ne sais pas si cela vous fera cet effet, mais après la lecture de ce  livre, j'avais du mal à le restituer à la médiathèque tant cette jeune fille gracieuse pour l'éternité, m'avait émue. Comme un enfant auquel on s'attacherait sans savoir pourquoi et de manière irrésistible...

« Je crois beaucoup que, comme dans une histoire d’amour, il y a une rencontre d’inconscient à inconscient entre une personne et une œuvre. Dans le premier cas, c’est rarement une bonne idée de chercher à percer ce mystère (...). Dans le second, cela peut être passionnant. »

Camille Laurens