Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30.08.2016

Venez rencontrer les auteurs Jérôme Camut & Nathalie Hug

Dans le cadre du club "Troc Cultures"

et en partenariat avec le salon du livre de Gaillac

la Médiathèque de Carmaux accueille 

 

Jérôme Camut & Nathalie Hug

 

Vendredi 30 septembre à partir de 18h

 

nathalie-hug-et-jerome-camut.jpg      

                       Programme de la soirée:        gratuit.jpg

  • 18h: Accueil des participants 
  • 18h30: Rencontre des auteurs et dédicaces en présence du libraire
  • 20h: « auberge espagnole »

 

Jérôme Camut est un auteur de fantasy et fantastique. Son premier roman, "Le trait d’union des mondes", premier volet d’une trilogie intitulée "Malhorne" mêlant thriller et fantastique, paraît en 2002.  Depuis 2004, il écrit également en collaboration avec Nathalie Hug avec qui il publie, entre-autre, "3 fois plus loin" et le troisième tome des "Voies de l'ombre" (Instinct). Il figure également au sommaire de l'anthologie "Les coups de cœur des Imaginales" consacrée aux meilleures révélations françaises dans le domaine de la fantasy et du fantastique depuis 2004.

Nathalie Hug, Compagne de Jérôme Camut, Nathalie Hug a signé avec lui "Prédation et Stigmate", les deux premiers volets de la trilogie des voies de l'ombre, ainsi que "Les Éveillés", en 2008, "3 fois plus loin" en 2009 et "Les Yeux d'Harry" en 2010. Dans son premier roman solo, "L'enfant-rien", elle a imaginé un personnage naïf et inquiétant, à la voix singulière, aux questionnements bouleversants. Suivront " La demoiselle des tic-tac" et "1, rue des petits-pas".

 

Leurs romans sont à emprunter ou réserver à la médiathèque:

 

  Les murs du sang.jpg    les éveillés.jpg   les yeux d'Harry.jpg trois fois plus loin.jpg

 

             Malhorme.jpg      les-voies-de-l'ombre.jpg       w3.jpg

 

                    1 rue des petites pas.jpg   la-demoiselle-des-tic-tac.jpgl'enfant-rien.jpg
  
  

26.08.2016

Nouvelle BD!!!

tout conte fée.jpgS’il fallait résumer Tout conte fée, il serait possible d’écrire que cet album porte un regard décalé sur ces histoires qui font le bonheur des pédopsychiatres et la fortune des studios Disney. En développant un peu plus, il pourrait être ajouté que Lionel Camou, pour une raison étrange, s’intéresse au devenir de l’éclectique microcosme des contes de fées, une fois les grimoires refermés et les enfants couchés ! Avec une fantaisie des plus débridées, il se laisse aller à quelques supputations sur ce petit monde, avançant pour l’occasion une théorie surprenante quant aux relations que notre réalité quotidienne tisserait avec ces univers de magie et de rêves. Ainsi, si le Grand Méchant Loup se tape Mère-Grand en cachette, c’est pour éviter de mettre prématurément le Petit Chaperon Rouge face à une sexualité résolument subversive qui insufflerait en elle des tensions primaires pour ne pas dire primales… Comprenne qui pourra ?

 

BD CAM

25.06.2016

BD adultes

La parole du muet: tome 1

Cote: BD GAL 1

 

Frédéric Blier (Dessinateur), Laurent Galandon (Scénario)

 

le muet.JPG

 

Célestin ne pense qu’à une chose : quitter l’étude notariale de son père et monter à Paris pour devenir réalisateur. Et comme il vaut mieux vivre ses rêves que de rêver sa vie, il prend un train pour la capitale...

Les liens entre le 7e et le 9e Art ont toujours été très forts. Nés pratiquement en même temps, l’un puise chez l’autre ses références et son inspiration, et réciproquement. Après Une vie à écrire du duo Félix/Liman ou plus récemment Pornhollywood de Simsolo et Hé, c’est au tour de Laurent Galandon et Frédéric Blier de faire une incursion au pays des frères Lumière.

Si le scénario se situe en 1927, ce n’est pas innocemment. Il s’agit d’une année charnière qui verra le cinéma devenir parlant. Révolution qui précipitera la chute de nombre de dieux cinématographiques muets - symbolisés par Constance, actrice sourde et muette, et Jacques, musicien de salle -, et l’avènement d’une nouvelle manière de s’exprimer sur pellicule. C’est aussi à cette époque que cet art naissant bascula résolument de l’artisanat au mode industriel. La parole du muet n’en est pas pour autant un drame, mais plutôt une comédie qui sait, par de brèves incursions dans le burlesque et une galerie de personnages typés et sympathiques, susciter immédiatement l’empathie du lecteur. Véritable distraction (au sens noble du terme), ce diptyque annoncé ne fait pas pour autant dans la facilité et sait s’inscrire dans son temps et en donner une vision crédible à défaut d’être exacte.

Conçu à l’ancienne, à l’encre et au pinceau, mais colorisé sous informatique par Sébastien Bouet, le travail de Frédéric Blier donne sa personnalité à ce récit. Bénéficiant de la couleur et du son (les phylactères !), le dessinateur d’Amère patrie n’a pas besoin de surjouer comme le faisaient parfois certains acteurs du muet. Tout est posé, simplement, gentiment, serait-on tenté de dire, mais avec justesse. Seul petit point de détail, avec la tonalité des couleurs, un papier mat aurait certainement été plus adapté, tant dans la texture des planches que dans le rendu de la palette chromatique.

À l’image de sa couverture, Le géant et l’effeuilleuse sait - sous une apparence des plus classiques - offrir un divertissement de qualité. Vivement la seconde (et dernière !) séance.

24.06.2016

C'est l'été !

 

77204769_o.jpg

Toute l'équipe de la médiathèque vous souhaite

de bonnes vacances

et vous propose d'emprunter plus de documents pendant l'été :

5 DVD (dont 1 documentaire)

+

4 revues

+

4 disques compacts

+

10 livres

 

mini_500_93527.jpg

 

La médiathèque sera fermée du 14 au 18 juillet

(réouverture le mardi 19 juillet à 14h)

et

du 1er août au 22 août 2016

Réouverture la mardi 23 août à 14h

 

17.06.2016

Bistrot Poétique

fly poesie2016.jpg

Pour connaître la programmation du festival, cliquez ici

12.06.2016

Fête de la musique mardi 21 juin 2016

mademoiselles 3.jpg

Les Mademoiselles

à 21 h dans l'enceinte du Centre Culturel de Carmaux

entrée libre (repli salle Bérégovoy)

 

 

un spectacle glamour avec 7 artistes sur scène

l’Amérique et l’univers musical des années 30 et 40, Vintage Jazz, Cotton club, Swing, Boogie Woogie...

 

mademoiselles 1.jpg

 

Et à 20h30, découvrez la Chorale Ensolmineur de Carmaux qui se produira également dans nos murs !

retrouvez l'ensemble du programme de la soirée sur le site de la ville

11.06.2016

un roman ado captivant

Peur express / Jo Witek

Actes Sud, 2012

cote RJ WIT

 

peur express Jo Witek.jpgRésumé de la 4ème de couverture :

Un train bloqué sur un viaduc en pleine tempête de neige, dans une nuit profonde. Six jeunes passagers - qui ne se connaissent pas - sont la proie de phénomènes étranges : hallucinations, accès de démence, voix de revenants, rituel satanique... Pourquoi eux ? Pourquoi dans ce train, et cette nuit-là ? Un thriller haletant, un voyage dans le paranormal qui atteint les frontières de nos croyances et de nos certitudes.

 

 

 

Une aventure prenante qui, à coup sûr, plaira aux adolescents mais pas seulement...

Dans ce roman, les jeunes héros de 14 à 16 ans, sont confrontés à leurs peurs intérieures et ultimes et connaissent des situations dérangeantes voire insoutenables qui les conduiront à une conscience plus aiguë de leur vie et de leur personnalité. Lors de ce périple houleux, à la limite d'un univers fantastique, il effectueront un double voyage en quelque sorte et acquerront une maturité étonnante et extrêmement positive.

J'avais déjà chroniqué un roman de cette auteure que j'apprécie beaucoup (cliquer là). J'aime son écriture fluide et pertinente, toujours percutante et sans exagération. Elle semble proche de l'univers adolescent qu'elle relate avec infiniment de lucidité et de sensibilité, comme si elle-même ne l'avait jamais vraiment quitté. Elle parvient à décrire leurs ressentis avec réalisme et les ados, pour ce que j'en sais, même les moins bons lecteurs, accrochent complètement à son style, jusqu'à être plongés dans la lecture au point de ne plus entendre ce qui se passe autour d'eux ! Pour moi, elle possède une qualité en perdition, celle d'avoir la volonté de les stimuler et de les tirer vers le haut, les titiller, certes, aussi, mais toujours pour une bonne cause et toujours avec respect et considération.

07.06.2016

Des oeuvres très colorées et personnelles ( les enfants ne se copient pas !) que nous vous invitons à découvrir

Exposition de l'atelier peinture

salle Jacques Brel

photo expo 2016.jpg

Du 2 au 22 juin 2016

 

Les enfants ayant participé à l'atelier sont invités à un goûter,

le mercredi 22 juin 2016, à 16 h et pourront ensuite reprendre leurs travaux

31.05.2016

Les coups de cœur du Club "Troc Cultures"

Les lecteurs du Club "Troc Cultures" vous proposent deux romans, une bande dessinée et deux DVD sur le thème du "voyage" qu'ils ont appréciés:

 

larguer.jpg

Larguer les amarres

Clément Bosson (910.41 BOS)

Études à l'étranger avec Erasmus, séjours linguistiques : Clément est de la «génération auberge espagnole». A l'heure du voyageur mondialisé et de l'aventure scénarisée, un voyage initiatique est-il encore possible? Clément veut en avoir le cœur net. Tiraillé par l'envie de sortir des sentiers battus, il s'élance pendant un an autour du monde avec ses deux meilleurs amis. C'est le début d'un rodéo étourdissant sur les routes d'Amérique, d'Asie et d'Afrique. Clément nous livre une belle réflexion sur le sens du voyage et de la rencontre. Il faut savoir abandonner ses repères pour en trouver de nouveaux. Se laisser aller à la douce folie de la route et voyager, vraiment.

Un récit qui vous mène aux quatre coins du monde... l'auteur parvient à retranscrire parfaitement les émotions du voyageur en quête d'aventure hors des "sentiers battus". On s'évade et ça fait du bien.... Ce périple de 3 amis prêts à tout pour réaliser le plus beau des voyages, est aussi celui de l'amitié et de la découverte des autres. Un voyage émouvant et poétique ! 

Il n'est pas question ici d'une liste de pays, de frontières ou d'exploit. Non, tout ce qui intéresse Clément, ce sont les rencontres avec les autres puis, comme un aboutissement, son rendez-vous avec lui-même. Il nous décrit ces êtres qu'ils croisent, leurs échanges, les anecdotes, les quiproquos et les sensations nées de ces rencontres miraculeuses, drôles, touchantes, toujours enrichissantes. L'Homme dans toutes ses fêlures, dans toute sa richesse et toutes ses différences. L'auteur s'interroge sur la notion et la valeur du voyage. Ce livre, remarquablement écrit, est sans conteste un splendide hymne à la liberté, au rêve et à la richesse intérieure de chacun.

 

Fin de roman en Patagonie

Mempo Giardinelli (910.4 GIA)Fin-De-Roman-En-Patagonie.jpg

Originaire des zones tropicales du nord-est de l’Argentine, Mempo Giardinelli décide un jour de partir pour l’inconnu : la Patagonie. Il s’embarque à bord d’une vieille Ford Fiesta en compagnie d’un ami, avec un budget de 2000 euros chacun et 40 jours de liberté. Ce voyage devient une vraie aventure faite de paysages et de rencontres exceptionnelles, peu à peu l'écrivain se remet à rêver et son roman prend un tour qu'il n'attendait pas. Récit de voyage tissé de morceaux de fiction, d’esquisses d’intrigues, d’amitié, de grandes discussions et de silence, ce livre est une invitation à la découverte de ce bout du bout du monde encore sauvage, en cours de destruction, mais peuplé de gens à l’hospitalité légendaire.

Prix Grandes Viajeros 2000, accordé à des récits de voyage.

Une aventure humaine et littéraire. L’auteur écrit des récits de vie, les paysages, ses souvenirs, ses rêves, évoque ses lectures. Dans  cette immensité au bout du monde il s’abandonne et livre l'intimité de  son écriture. Un récit de voyage faussement modeste, sincèrement érudit, curieux, bienveillant et plein d'humour, avec des rencontres parfois poignantes, parfois drôles, parfois les deux. C'est un livre très amusant et réaliste avec des descriptions de paysages de la Patagonie absolument fabuleuses. 

 

Corto Maltese - Tome 6 : En Sibérie

Corto Maltese - Hugo Pratt ( BD PRA)

corto maltese.jpgCorto Maltese, fils d'une gitane andalouse et d'un marin des Cornouailles. Une gueule, une personnalité, un destin. Une légende de la bande dessinée.  Corto a traversé le siècle et parcouru le vaste monde. Sa route a croisé celles de grandes figures de l'Histoire. Il s'est initié aux mystères de l'ésotérisme, frotté aux secrets de la kabbale et de la franc-maçonnerie. Mais s'est toujours voulu un homme libre, refusant tout embrigadement, gardant ses distances avec les dogmes et les drapeaux de toutes sortes. 

 1919 : Corto Maltese est à Hong-Kong. La situation est difficile : entre les réfugiés russes, les aventuriers, les contrebandiers, les sociétés secrètes comme les Lanternes Rouges, un Raspoutine délirant et paranoïaque et un guerrier fou qui se prend pour Gengis Khan, la partie n'est pas gagnée. D'autant plus qu'un trésor impérial et le coeur de la belle Changhaï Li sont en jeu.

Une bande dessinée d’une grande finesse et d’une grande beauté plastique. Un inoubliable voyage en steppe sibérienne avec  des rencontres fondatrices dans une Russie pré-révolutionnaire à feu et à sang. Corto trace son étrange route sans prendre parti. L’atmosphère qui règne dans ces pages de dessins, dans l'histoire évanescente est très prenante. Corto a un destin, mais il ne le maîtrisera jamais. Le voyage est tellement beau que l’on se laisse ballotter par les vagues et les courants. Amis lecteurs de Corto, ne cherchez pas à comprendre les histoires, laissez-vous porter, comme ce héros atypique, par le destin et ses méandres. La bande dessinée peut être une poésie.

 

L'EXTRAVAGANT VOYAGE DU JEUNE ET PRODIGIEUX T.S. SPIVET

 Larsen Reif (R LAR)  Jean-Pierre Jeunet ( DVD EXT) spivet.jpg

Adaptation du roman du même nom écrit par le jeune écrivain Reif Larsen publié en 2009. Il s'agit du premier roman de l'auteur américain.

T.S. Spivet, vit dans un ranch isolé du Montana avec ses parents, sa sœur Gracie et son frère Layton. Petit garçon surdoué et passionné de science, il a inventé la machine à mouvement perpétuel, ce qui lui vaut de recevoir le très prestigieux prix Baird du Musée Smithsonian de Washington. Sans rien dire à sa famille, il part, seul, chercher sa récompense et traverse les Etats-Unis sur un train de marchandises. Mais personne là-bas n’imagine que l’heureux lauréat n’a que dix ans et qu'il porte un bien lourd secret…

L’histoire est très prenante, touchante le tout parsemé par un drame inattendu. La réalisation de Jeunet est très soigné, les décors et paysages sont magnifiques ... Un joli film porté par un gamin authentique, dans un road-movie aux images splendides qui nous fait traverser les USA du Montana à Washington. La poésie recherchée par le réalisateur fonctionne, on passe du conte au parcours initiatique. Un vrai univers, extravagant, coloré et proche de la nature avec de très beaux paysages. Des images travaillées où la lumière et les couleurs nous enchantent tout au long de ce film. Une réalisation magnifique pour une histoire qui nous prend par les sentiments et qui nous réconcilie avec "l'Humain".

 

 THELMA ET LOUISE

 Ridley Scott (DVD THE)

thelma.jpgDeux amies, Thelma et Louise, frustrées par une existence monotone l'une avec son mari, l'autre avec son petit ami, décident de s'offrir un week-end sur les routes magnifiques de l'Arkansas. Premier arrêt, premier saloon, premiers ennuis et tout bascule. Un événement tragique va changer définitivement le cours de leurs vies.

Très beau film, les actrices sont formidables, les décors magnifiques et la bande originale est excellente ! Les deux filles sont très attachantes, on prend plaisir à suivre leur voyage parsemé d'ennuis. Un beau film au ton libertaire et féministe en opposition à une société machiniste. On retrouve tous les ingrédients d'un road-movie avec ses rebondissements et ses personnages pittoresques aux mésaventures étonnantes. La fin est inoubliable. Un film plein d'humour, de noirceur et suspens. Ridley Scott signe là une œuvre aboutie, tenue par des actrices incroyables, un visuel stupéfiant et une bande son aussi émouvante qu'entraînante. C'est vraiment une belle histoire d'amitié et de liberté, une virée sanglante empreinte d'humour et d'une pointe de mélancolie. 

 

Et pour finir les lecteurs vous proposent trois roman "hors thème" : 

 

Le livre des secrets

Fiona Kidman ( R KID)

 

kidman.jpgEn 1953, Maria vit depuis plus de cinquante ans, seule, dans la maison de famille délabrée. On la surnomme « la sorcière de Waipu », elle qui très jeune se rebella contre sa mère pour vivre sa passion avec un cantonnier. Mise au ban d’une communauté encore très respectueuse des strictes règles morales édictées par son sourcilleux fondateur – l’autoritaire et charismatique Norman McLeod, avec qui sa grand-mère Isabella quitta l’Écosse en 1817 –, elle a tout le temps de se pencher sur le passé. Après plus de trente-cinq ans de voyage à travers le vaste monde et quelques longues étapes, en Nouvelle-Écosse et dans l’île de Cap-Breton, sur les côtes d’Amérique du Nord, McLeod, que ses disciples appelaient l’ « Homme », décida, en 1854, que leurs tribulations prendraient fin sur cette côte du Nord de la Nouvelle-Zélande où Maria vit le jour bien des années plus tard. L’Homme qui guida là son peuple, convaincu de le conduire sur le droit chemin, reposait depuis vingt ans déjà dans le cimetière près de l’océan. Le journal tenu par sa grand-mère tout au long de sa vie aventureuse, et sur lequel Maria met la main, lui révèle pourtant l’envers du décor : s’y dessine non le portrait d’une diablesse dont elle aurait hérité les penchants pervers et indociles, comme sa propre mère tentait de l’en convaincre, mais celui de l’héroïne indépendante et téméraire que fut Isabella. Il fallait bien du courage en effet pour s’imposer face à un McLeod peu enclin à accepter chez ses ouailles des opinions individuelles, surtout quand celles-ci étaient des femmes. Et l’on comprend, au fil de cette formidable saga, que le Livre des secrets est celui de ces femmes qui, pour exister dans une communauté masculine et rétrograde, n’avaient d’autre choix que d’en contourner les préceptes.

 

A travers trois générations de femmes, on suit l'évolution d'une communauté de quelques centaines d'écossais partie des Highlands en 1817 et qui finit par s'installer définitivement à Waipu, Nouvelle Zélande, en 1854. le voyage fut donc long, parfois avec des étapes de plusieurs années en Nouvelle Ecosse ou sur l'ïle du Cap-Breton.

Ce livre est une histoire de transmission, d'héritage renié ou assumé, une histoire de femmes courageuses et émouvantes qui trouvent la force d'affirmer leur sensibilité, leur personnalité au sein d'un groupe ou d'une famille qui ne pense qu'à les amalgamer comme une pâte malléable. Ces femmes qui ont décidé d'être leur propre matériau nous offrent une très belle leçon d'émancipation. 

Ce roman nous fait découvrir, d'une part, l'histoire des immigrants fuyant la misère de l'Ecosse pour partir s'installer dans leur nouveau monde que sera la Nouvelle Zélande et d'autre part, les conséquences dramatiques de règles absurdes et obscurantistes édictées par les hommes qu'ont dû subir bon nombre de femmes. L’auteur parvient à nous transmettre les pensées, les troubles et révoltes de ses personnages. 

 

Vous parler de ça

Laurie Halse Anderson ( R AND) laurie-halse-anderson-.jpg

 

Melinda retourne au lycée après les vacances d'été et nous sentons que le monde autour d'elle s'est écroulé. Que s'est-il passé cet été pour qu’elle soit devenue cette adolescente renfermée et mutique, pour que toutes ses amies l'aient abandonnée? 

Dans ce magnifique roman, Laurie Halse Anderson mêle fines observations et portraits hauts en couleur pour nous entraîner dans la tête d'une adolescente isolée... Elle insuffle à son récit une énergie capable de soutenir son héroïne à travers sa douleur et provoque l'empathie... Le réalisme de la métamorphose durement gagnée de Melinda laissera les lecteurs touchés et inspirés. Un roman d'apprentissage bouleversant et captivant sur le mal-être adolescent et sur la violence qui régit parfois les comportements des ados. L'auteur livre un roman sur les non-dits, sur la difficulté de s'affirmer dans cet univers cruel, sur les conséquences d'une expérience traumatisante sur la vie d'une adolescente normale, avec finesse et tact. Un récit à la fois grave et drôle, tragique et attachant. Melinda est révoltée, cynique par moments mais tellement lucide sur la vie et la vie lycéenne plus particulièrement. Ses pensées sont très matures. Ce roman est drôle, émouvant, tragique et intéressant. 

 

Six fourmis blanches

Sandrine Collette  (RP* COL)

collette-fourmis-.jpgDans ces montagnes du nord de l’Albanie, le mal rôde toujours. Dressé sur un sommet aride et glacé, Matthias s’apprête pour la cérémonie du sacrifice de chèvres. Très loin au-dessous de lui, le village entier retient son souffle. A des kilomètres de là, Lou et ses cinq compagnons partent faire trois jours de trekking intense en haute montagne, sauf que la météo n'avait pas prévu d'avalanche et que cette ballade va s'avérer périlleuse voire mortelle.

L’auteure nous fait découvrir avec un suspens remarquable des personnages singuliers aux prises avec leur histoire. Un thriller original sur fond de ruralité et de croyances et pratiques odieuses.

L'auteur réussit à créer une ambiance oppressante et redoutable, la tension est palpable et va crescendo. On est emporté dans le tourbillon de ces pages et on est soufflé par ce scénario implacable. Alternant le récit entre Mathias et Lou, ce roman construit habilement, nous saisit et nous frigorifie par sa noirceur et cette nature si hostile et si inhospitalière. Au fur et à mesure que la randonnée avance, la montagne prend vie et devient un personnage à part entière du roman. Derrière sa majesté et sa magnificence se cache un tempérament tumultueux et impitoyable. Les paysages époustouflants cachent en réalité des pièges mortels pour les randonneurs égarés et le froid cinglant détient le pouvoir de faire perdre la tête aux plus vulnérables… Très vite, l'enthousiasme du groupe fait place à l'horreur. Tout le talent de l'auteur réside dans sa capacité à rendre le récit vivant et à créer une atmosphère oppressante, au réalisme convaincant. Elle capture ses personnages, mais aussi son lecteur, dans une spirale infernale qui nous laisse tremblants et déboussolés. L'écriture est simple, mais terriblement précise et efficace. Les phrases sont courtes, ciselées et créent un rythme de plus en plus rapide et angoissant. Le final est captivant, invraisemblable mais prenant.

 

24.05.2016

On peint tous ensemble ?

 

 

 

 

Samedi 4 juin

Tapis (collectif : peinture)

de 10h15 à 11h45, pour les 5-7 ans

de 14h15 à 15h45 et de 16h à 18h, pour les 6-12 ans

N'oubliez pas de vous inscrire à l'atelier une semaine avant par téléphone (05 63 76 85 85) ou par courriel (mediatheque@carmaux.fr)

14.05.2016

Des histoires et des chansons...

Marie-Noëlle et Geneviève de l'association "La Maison du  Soir"

 invitent les enfants à partir de 3 ans à les rejoindre pour 

 

L'heure du livre et du conte

 

 

 Mercredi 25 mai 2016

 

de 16h à 17h

 

N'oubliez pas de vous inscrire une semaine avant, en téléphonant (05 63 76 85 85)

ou en adressant un courriel (mediatheque@carmaux.fr).

04.05.2016

La Ludothèque : tu viens jouer ?

pour les enfants de 5 à 12 ans

accompagnés d'un adulte

De 14h30 à 16h

 

le samedi 14 mai 2016

 

N'oubliez pas de vous inscrire à l'atelier une semaine avant, en téléphonant ( 05 63 76 85 85)

ou en adressant un courriel (mediatheque@carmaux.fr) !

20.04.2016

Atelier peinture

 

 

 

 

Samedi 30 avril

Chevaux (peinture)

de 10h15 à 11h45, pour les 5-7 ans

de 14h15 à 15h45 et de 16h à 18h, pour les 6-12 ans

N'oubliez pas de vous inscrire à l'atelier une semaine avant par téléphone (05 63 76 85 85) ou par courriel (mediatheque@carmaux.fr)

Atelier de printemps

Du 4 au 14 mai

Salle Jacques Brel

 

0001.jpg

Chaque participant de l'Atelier Carmausin des Amis des Arts est invité à exposer deux oeuvres sur le thème "Textes, paroles et musique". Les tableaux sont l'illustration d'une chanson ou font référence à un musicien.

16.04.2016

DVD : cerveau lent ? au contraire...

Coup de cœur sur un documentaire très émouvant :

"Le cerveau d'Hugo" de Sophie Révil.

Le cerveau d'Hugo DVD.jpg

Le Cerveau d'Hugo est un documentaire-fiction français réalisé par Sophie Révil en 2012, portant sur l'autisme. Il croise des témoignages d'authentiques autistes avec une fiction retraçant la vie d'un autiste, Hugo, depuis l'enfance jusqu'à l'âge adulte, en dépeignant les difficultés qu'il rencontre ainsi que son entourage.

Ce documentaire prend sa place dans une évolution de la vision portée sur l'autisme, aussi bien par les professionnels de santé que par l'ensemble de la population, et où le rôle de causes biologiques est de plus en plus mis en avant par la Haute Autorité de santé, au détriment d'une approche purement psychanalytique jusque-là dominante en France. (source Wikipédia)

Je vous invite vraiment à emprunter ce DVD : il est bouleversant car d'une part, il donne la parole à des personnes souffrant d'autisme et témoignant de leur vie au quotidien depuis l'enfance, et d'autre part, la mise en scène d'un personnage synthétisant plus ou moins les symptômes de cette pathologie nous permet de mesurer toutes les difficultés et le mérite de leur bataille permanente.

Personnellement, un sentiment de profonde admiration pour leurs capacités intellectuelles exceptionnelles pour la plupart, leur douceur, leur patience et leur gentillesse à l'égard des "gens normaux" que nous sommes supposés être, m'ont fait me poser cette question : qui sont justement les "gens normaux" ???!!!

A n'en pas douter, après avoir pris connaissance de ce documentaire, nous voilà sensibilisés à la notion d'autisme et notre regard sur toutes les personnes environnantes est plus subtil : nous ne regarderons plus les autres de la même manière. Car dans chacun de nous, se cache peut-être un autiste potentiel...

A découvrir au rayon des DVD documentaires, cote DVD 616.89