Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30.09.2017

Bande dessinée, coups de cœur du Club "Troc Cultures"

À cause de la vie 

Véronique Ovaldé  Joann Sfar       BD OVA    A-cause-de-la-vie.jpg

Résumé:

Nathalie, ou Sucre de Pastèque comme elle aime qu'on l'appelle, vit avec sa mère vendeuse de confiseries dans un immeuble haussmannien. Elle s'ennuie et attend désespérément que quelque chose vienne changer son quotidien. Quand elle rencontre son nouveau voisin, elle décide de lui faire passer une série d'épreuves pour qu'il puisse, tel un chevalier, obtenir son cœur.

Avis du club:

Contes pour ado, roman initiatique pour adulte, Véronique Ovaldé et Joann Sfar nous offrent un magnifique roman illustré. Ni Nathalie, ni Eugène ne semblent avoir trouvé leur place dans ce monde. Que ce soit en raison de leur fantaisie ou de leur handicap, ils vivent isolés dans un quotidien rythmé par les adultes qui rentrent et qui sortent des appartements. Très belle histoire d'Amour de ces adolescents que la vie se chargera de faire grandir bien rapidement !! Cette bande dessinée nous donne à réfléchir sur nos vies, et nos choix.

Ovaldé ne prend pas les enfants pour des imbéciles et leur parle comme à des adultes. C'est un album qui aidera certains parents à parler de différence, d'isolement scolaire mais aussi d'amour à leurs enfants. Les dessins faussement fragiles de Joan Sfar sont la vraie valeur ajoutée de cette histoire. Ils apportent, avec leur style si particulier, un réel éclairage sur ces deux personnages si attachants et se marient à la perfection avec le récit emprunt de nostalgie. Un livre tout en douceur et en poésie un brin loufoque.

 

28.09.2017

On peint ?

image flyer peinture_2012.jpg

Samedi 7 octobre

dans un cercle (peinture)

pour les 5-7 ans : de 10h15 à 11h45

pour les 6-12 ans : de 14h15 à 15h45

                           ou de 16h à 18h

N'oubliez pas de vous inscrire à l'atelier une semaine avant

par téléphone (05 63 76 85 85)

ou par courriel (mediatheque@carmaux.fr)

26.09.2017

Roman, coups de cœur du Club "Troc Cultures"

Manuel d'exil

Comment réussir son exil en trente-cinq leçons 

Velibor Colic          R COL  

product_9782070186716_195x320.jpg

 Résumé:

Le narrateur raconte ses premières années d'exil, de 1992 à 2000. Le récit commence avec son arrivée à Rennes où il débarque totalement démuni après avoir déserté l'armée bosniaque, dans les rangs de laquelle il a vécu cinq mois d'enfer. Désespéré, sans argent ni amis, ne parlant pas le français, il se retrouve dans un foyer pour réfugiés parmi une population disparate : familles africaines, ex-soldats russes, paumés de toute espèce. L'alcool l'aide à tenir, il lui arrive de rencontrer des femmes, mais la misère est tenace. Il s'accroche à son rêve d'écriture - il a déjà publié trois livres en ex-Yougoslavie, et son expérience de la guerre fournira la matière de son premier livre en français. Après Rennes, il dérivera en Europe, à Budapest, à Prague, puis à Strasbourg où il trouvera enfin un équilibre grâce au parlement des écrivains qui lui fournit un logement stable.

 

Avis du club:

Avec une écriture poétique, pleine de fantaisie et d'humour, Velibor Colic aborde un sujet d'une grande actualité et décrit sans apitoiement la condition des réfugiés, avec une ironie féroce et tendre. La première partie s'apparente à un témoignage, elle retrace l'itinéraire d'un émigré yougoslave au milieu des années 90. Un récit qui mêle humour, dérision, finesse et profondeur.  Jamais bien là où il est, traversant l'Europe, cherchant à se fuir, n'arrivant pas à se stabiliser. Le ton est juste, authentique et offre au lecteur un éclairage intéressant sur le ressenti de ces femmes et hommes qui quittent leur pays pour une vie meilleure. Derrière l'humour, il y a aussi le dénuement, la solitude, le déclassement social jamais leurs compétences ne sont évoquées.  En se retranchant derrière l'autodérision, il décrit avec davantage de force la faim, la solitude et la pauvreté. Colic parle de l'exil, de son exil, des confessions sincères, rédigées vingt-cinq ans après, avec le recul nécessaire pour dédramatiser, sans gommer d'un trait de plume les difficultés rencontrées. 

22.09.2017

Roman, coups de cœur du Club "Troc Cultures"

Maestro CVT_Maestro_18.jpg

Cécile Balavoine   R BAL

 

 

 

 

Résumé:

A neuf ans, Cécile découvre la musique de Mozart, et c'est une révélation. Certains enfants s'inventent des amis imaginaires, d'autres vouent un culte à des personnages de fiction. Pour la petite Cécile, le plus grand des héros s'appelle Mozart ! Elle l'aime sans partage et comme un dieu. Devenue journaliste, la passion de Cécile demeure intacte. Elle a désormais une connaissance intime de l'œuvre de Mozart. Le jour où elle doit interviewer un chef d'orchestre de renom, elle ne sait pas que sa vie va basculer. Au bout du fil, la voix du maestro la trouble comme l'avait troublée et envoûtée la musique de Mozart des années auparavant... Mais tombe-t-on amoureuse d'une voix, fût-elle celle d'un grand maestro ?

 

Avis du club:

Cécile se livre sans compter. Ses mots disent cette folie qui la porte, cette passion qui la dévore et qui donne un sens à sa vie tout en la rendant parfois invivable. Elle dit de façon magistrale son amour pour la musique, décrit ses émotions avec tellement de nuances, de beauté et de sensibilité que l'on plonge corps et âme dans ce récit qui nous enveloppe de volupté et de bonheur. Cécile Balavoine en sublimant sa passion pour Mozart, parvient à nous plonger dans un océan de beauté et de finesse. Laissez-vous emporter par la musique des mots de l’auteur et le parcours de Cécile son héroïne. Ce texte nous parle de musique, d'art mais aussi de passion et de choix dans la vie. Chaque mot, chaque description sont choisis, la construction parfaitement orchestrée, les phrases sublimes, le rythme maîtrisé.

 

19.09.2017

Si on jouait...

La ludo'nomade des éclés

 

des jeux pour les enfants de 5 à 12 ans

accompagnés d'un adulte

De 14h30 à 16h

 

le samedi 30 septembre 2017

 

N'oubliez pas de vous inscrire à l'atelier une semaine avant, en téléphonant

(05 63 76 85 85)

ou en adressant un courriel (mediatheque@carmaux.fr)

16.09.2017

Nouveauté BD adulte

momotaro-couv.jpg

MOMOTARO de TOPPI

 éd. Mosquito, 2017

Cote: BD TOP

 

Dans les profondeurs du Moyen Age japonais, un vieux bûcheron recueille un nourrisson qui a survécu aux massacres perpétrés par le shogun Washizu.

Étrange gamin que ce Momotaro qui grandit dans la forêt et parle aux oiseaux ainsi qu'aux renards. Tremblez sbires de Washizu! L'heure des comptes va sonner...(ndlr)

 

Toppi nous plonge dans son univers nippon avec cet album aux merveilleux graphismes en noir et blanc, ses personnages expressifs sous son crayon affûté et ses paysages dignes des plus belles estampes japonaises.

           Un one shot à ne pas manquer....

 

 

13.09.2017

Les histoires, ça recommence !

Les conteuses de  l'association "La Maison du  Soir"

 vous racontent des histoires

 L'heure du livre et du conte

 

  Mercredi 27 septembre

de 16h à 17h

pour les enfants, à partir de 3 ans

 

N'oubliez pas de vous inscrire une semaine avant, en téléphonant (05 63 76 85 85)

ou en adressant un courriel (mediatheque@carmaux.fr)

12.09.2017

Nouveauté: Des jeux de sociétés à votre disposition

² L’instant détente  ²


                    jeux-de-societe-famille .jpg             jeu-societe enfants.jpg                                                           

Prenez un jeu,

installez-vous et jouez !

       Adultes.jpg     Jeux adultes à l’espace revue

 

     enfants.jpg  Jeux enfants au premier étage

   

 

  Les jeux ne peuvent pas être empruntés.

 

05.09.2017

Atelier peinture : chouette, c'est la rentrée !

image flyer peinture_2012.jpg

Samedi 16 septembre

dessin de sable

pour les 5-7 ans : de 10h15 à 11h45

pour les 6-12 ans : de 14h15 à 15h45

                           ou de 16h à 18h

N'oubliez pas de vous inscrire à l'atelier une semaine avant

par téléphone (05 63 76 85 85)

ou par courriel (mediatheque@carmaux.fr)

04.09.2017

Atelier typo...avec ARPO

Samedi 16 septembre

Ateliers ouverts à tous, de 7 à 99 ans

Durée de l'atelier : 1h

Journées du patrimoine-page-001.jpg

Horaires :

11h, 14h, 15h, 16h, 16h, 17h

C'est gratuit, mais il faut s'inscrire (seulement 5 personnes à chaque atelier !)

01.09.2017

Rejoignez le "Club" de la Médiathèque

Le "Troc Cultures" vous propose...

 

Des livres à partager

Des bandes dessinées à découvrir

piles.jpg

Des films à proposer

De la musique à échanger

 

Le prochain rendez-vous est fixé au:

Samedi 9 Septembre à 16 h,

(au premier étage de la Médiathèque)

 

30.08.2017

Fermeture 5 septembre 2017

5 septembre fermeture ecxeptionnelle.jpg

18.07.2017

DVD, coups de cœur du Club "Troc Cultures"

NO LAND'S SONG song.jpg

De Ayat Najafi

Avec Sara NajafiParvin NamaziSayeh Sodeyfi        

DVD 781.629 1

 

Résumé:

En Iran, depuis la révolution de 1979, les femmes n'ont plus le droit de chanter en public en tant que solistes. Une jeune compositrice, Sara Najafi, avec l'aide de trois artistes venues de France (Elise Caron, Jeanne Cherhal et Emel Mathlouthi), va braver censure et tabous pour tenter d'organiser un concert de chanteuses solo.

 Avis du club:

Un magnifique hommage rendu aux chanteuses solistes iraniennes, interdites de se produire en public depuis la révolution de 1979. Un documentaire poignant sur le contournement en chansons d’une loi absurde. Il s'en dégage un souffle de colère et de liberté, une émotion intense. A travers ses retournements dramatiques, le film révèle la brutalité et la perversité de la dictature des mollahs. Le film montre au quotidien l’absurdité d’une société très administrée obéissant à l’irrationnel. C’est un film simple mais riche et bouleversant.

14.07.2017

DVD, coups de cœur du Club "Troc Cultures"

LE PROFESSEUR DE VIOLON prof.jpg

De Sérgio Machado

Avec Lázaro RamosKaique de JesusElzio Vieira         DVD PRO

 

 

Résumé:

Laerte, talentueux violoniste, rêve depuis toujours d'intégrer l’orchestre symphonique de São Paulo. Dévoré par le trac, il échoue à l'audition et accepte à contrecœur d'enseigner la musique à des adolescents d’Heliópolis, la plus grande favela de la ville. Dans cet univers pourtant hostile, où gangs et dealers règnent en maîtres, Laerte va tisser des liens forts avec ses élèves, découvrir des talents insoupçonnés et changer leur vie à jamais.

 Avis du club:

Sur fond de réalité sociale, un récit d’enseignement où la musique, adoucissant la violence des mœurs, prend valeur de thérapie. La musique peut permettre de combattre la violence et les inégalités. "Le Professeur de violon" donne une leçon humaniste. La musique est omniprésente dans ce drame inspiré d'une histoire vraie et qui en dit beaucoup sur le Brésil d'aujourd'hui. Magnifiquement campé par la star brésilienne Lazaro Ramos, ce personnage dévoré par les doutes et les contradictions reste toujours à l’écoute de son rêve. Cet idéal, il le trouvera dans la force du collectif, de ce Brésil pluriel, palpitant, pour qui l’art, comme le foot, est un moyen de transcender le réel. Sérgio Machado raconte une histoire belle et noble avec élégance et délicatesse.

11.07.2017

DVD, coups de cœur du Club "Troc Cultures"

LA SAISON DES FEMMES saison.jpg

De Leena Yadav

Avec Tannishtha ChatterjeeRadhika ApteSurveen Chawla  

DVD SAI

 

Résumé:

Inde, Etat du Gujarat, de nos jours. Dans un petit village, quatre femmes osent s'opposer aux hommes et aux traditions ancestrales qui les asservissent. Portées par leur amitié et leur désir de liberté, elles affrontent leurs démons, et rêvent d'amour et d'ailleurs.

Avis du club:

Une ode magnifique et nécessaire à celles qui, tous les jours par leur optimisme et leur courage font reculer les formes d’oppression dont sont encore trop souvent victimes les femmes. Ce film détourne certains codes de Bollywood pour raconter l’émancipation de quatre indiennes dans un petit village du Gujarat. Avec plus ou moins de finesse, mais une incontestable audace. Une nouvelle preuve de la vitalité et de l’originalité du cinéma indien. Ce brûlot féministe, magnifiquement interprété, mêle la colère avec les danses. Si les héroïnes restent des archétypes (la veuve, la femme battue, la prostituée), Leena Yadav déploie une vraie énergie dans la mise en scène et on ne peut être que révolté, comme ces jeunes femmes, par la vie qu'on leur promet. Un beau film qui raconte la violence machiste sans verser dans la caricature.