Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21.10.2017

Spectacle de conte : "Lettre à Baptiste"

SPECTACLE  « LETTRE A BAPTISTE », par Geneviève PUECHbaptiste.jpg
Samedi 28 octobre à 20h30, centre culturel

Dans le cadre du cycle « Récits de vie », le spectacle retrace le quotidien des mineurs de fond et de leurs familles. La conteuse s'adresse à Baptiste, enfant né en ce début de XXIe siècle. A l’occasion d'une commande passée par la CARMI du Sud-Ouest pour célébrer les 120 ans du régime minier, Geneviève Puech avait collecté de nombreux témoignages auprès d'anciens mineurs et de leurs familles dans les bassins miniers d'Albi-Carmaux, de Decazeville et de La Mure. Après plusieurs semaines d'enquête, la conteuse a écrit le spectacle Lettre à Baptiste, créé le 8 décembre 2014, au musée de la Mine de Cagnac-les-Mines.

S'appuyant sur 12 mots clé, tels que «fond, paysans-mineurs, cage, solidarité, luttes », la conteuse narre le travail à la mine, les luttes, les loisirs, la pudeur, l'humilité de ces hommes passionnés et fiers de leur labeur. Ce spectacle est un récit riche et émouvant, un hommage au monde ouvrier. Il participe à la transmission de cette page de l'histoire, à la mémoire d'une époque.

Pour tous publics, à partir de 10 ans
Entrée libre.

 

17.10.2017

Récits de vie : une expo, un spectacle, une rencontre avec un auteur

affiche_recitsdevie_2017.jpg

11.10.2017

Tu viens jouer ?

La ludo'nomade des éclés

 

des jeux pour les enfants de 5 à 12 ans

accompagnés d'un adulte

De 14h30 à 16h

 

le samedi 21 octobre 2017

 

N'oubliez pas de vous inscrire à l'atelier une semaine avant, en téléphonant

(05 63 76 85 85)

ou en adressant un courriel (mediatheque@carmaux.fr)

10.10.2017

DVD, coups de cœur du Club "Troc Cultures"

TRUMAN 

Cesc Gay      DVD TRU   

Truman.jpg

 Résumé:

Julian, madrilène, reçoit la visite inattendue de son ami Tomas qui vit au Canada. Ils sont loin de se douter qu’ils vont passer avec Truman, le chien fidèle de Julian, des moments émouvants et surprenants.

Avis du club:

Léger et sensible, lumineux et grave, le film réussit à la fois à émouvoir et à réjouir, grâce à une justesse de ton rare et au talent de son duo d'acteurs.  Cette chronique tendre et sensible d’une amitié masculine à l’orée d’une séparation définitive parvient sans pathos à toucher le cœur du spectateur. Ce long métrage évoque avec tendresse, humour et sobriété la mort qui approche. Ce film parle d’amitié, d’amour, d’envie et de la vie, il sait mêler le sourire à l’émotion et dédramatiser la fin inéluctable. Tout en sobriété, Ricardo Darín et Javier Cámara tissent une histoire d’amitié virile et pleine de tendresse, avec ses non-dits et ses larmes retenues. Le réalisateur par l’intelligence de sa narration et sa sensibilité, se refuse à donner des grandes leçons de vie, des confessions solennelles et ne tombe pas dans un excès d'émotions. L’humour féroce et irrésistible fait sans cesse contrepoint à l’émotion. On navigue harmonieusement entre émotion et sourires. Un récit sensible et intelligent, des comédiens justes et brillants.

08.10.2017

Raconte-moi des histoires !

Les conteuses de  l'association "La Maison du  Soir"

 vous racontent des histoires

 L'heure du livre et du conte

 

  Mercredi 18 octobre

de 16h à 17h

pour les enfants, à partir de 3 ans

 

N'oubliez pas de vous inscrire une semaine avant, en téléphonant (05 63 76 85 85)

ou en adressant un courriel (mediatheque@carmaux.fr)

07.10.2017

DVD, coups de cœur du Club "Troc Cultures"

FAIS DE BEAUX RÊVES   

Marco Bellocchio      DVD FAI 

543348.jpg

 Résumé:

Massimo, un jeune garçon de neuf ans, perd sa mère dans des circonstances mystérieuses. Quelques jours après, son père le conduit auprès d’un prêtre qui lui explique qu’elle est désormais au Paradis. Massimo refuse d’accepter cette disparition brutale. Année 1990. Massimo est devenu un journaliste accompli, mais son passé le hante. Alors qu’il doit vendre l’appartement de ses parents, les blessures de son enfance tournent à l’obsession.

 Avis du club:

Les grands thèmes de l’univers de Bellocchio, sur l’enfance, l’éducation, les rapports au père et à la mère, la souffrance, la foi, réunis dans un film subtilement construit, à la fois intimiste et cruel, tout entier porté par l’incompréhension devant le mal. Marco Bellocchio signe un film romanesque puissant et nostalgique, sur l'impossible guérison d'une blessure d'enfance saisissant de finesse et d’intensité. Il explore avec grâce les souvenirs d’un jeune homme blessé par un drame familial. Vrai petit bijou d'émotion, ce très beau film nous fait rire et pleurer. À la fois émouvant, intelligent et lucide, "Fais de beaux rêves" est une ode à l’amour maternel. Même si le film n'a pas toujours une tonalité optimiste, il nous laisse sur de beaux rêves. Ce film puissant, sensible et tragique, exalte avec fougue les pouvoirs de l’imagination face à la dureté du destin. Le film est passionnant magnifiquement filmé et témoignant d'une maîtrise de la mise en scène et de la capacité de Bellocchio à créer une émotion profonde.

03.10.2017

Bande dessinée, coups de cœur du Club "Troc Cultures"

Natures mortes

Oriol Hernández Sánchez (Dessinateur) Zidrou (Scénario)     BD ZID 

téléchargement.jpg 

Résumé:

Barcelone, 1899. Tous deux peintres, Joaquin Mir et son ami Vidal Balaguer fréquentent le fameux cabaret-galerie Els Quatre Gats. Quoique criblé de dettes, Balaguer refuse de vendre le portrait qu'il a fait de Mar, son amour, disparu quelques mois plus tôt sans laisser la moindre trace. Son comportement éveille les soupçons d'un inspecteur de police, d'autant plus que le corps d'une défunte dont Balaguer avait fait le portrait s'est aussi volatilisé.

 

Avis du club:

Un peintre se remémore, pendant sa jeunesse en Catalogne, la mystérieuse disparition d'un de ses confrères, le talentueux Balaguer. Une biographie très romancée de ce peintre espagnol, considéré comme un prodige en cette fin de 19ème siècle. Chaque image parle de l'art de Balaguer, de son rapport avec son art. Un récit avec du suspense pour découvrir ce qui est arrivé à cet artiste. Cette bande dessinée est une réussite, à la fois pour la richesse de ses images, pour la sensibilité de son scénario et pour la synergie entre scénariste et dessinateur. Le lecteur plonge dans un drame, mais aussi une enquête, une reconstitution historique, et une quête existentielle. La peinture est mise en valeur autant par l'image que par le scénario. L'émotion est présente, palpable, l'époque est merveilleusement rendue. 

30.09.2017

Bande dessinée, coups de cœur du Club "Troc Cultures"

À cause de la vie 

Véronique Ovaldé  Joann Sfar       BD OVA    A-cause-de-la-vie.jpg

Résumé:

Nathalie, ou Sucre de Pastèque comme elle aime qu'on l'appelle, vit avec sa mère vendeuse de confiseries dans un immeuble haussmannien. Elle s'ennuie et attend désespérément que quelque chose vienne changer son quotidien. Quand elle rencontre son nouveau voisin, elle décide de lui faire passer une série d'épreuves pour qu'il puisse, tel un chevalier, obtenir son cœur.

Avis du club:

Contes pour ado, roman initiatique pour adulte, Véronique Ovaldé et Joann Sfar nous offrent un magnifique roman illustré. Ni Nathalie, ni Eugène ne semblent avoir trouvé leur place dans ce monde. Que ce soit en raison de leur fantaisie ou de leur handicap, ils vivent isolés dans un quotidien rythmé par les adultes qui rentrent et qui sortent des appartements. Très belle histoire d'Amour de ces adolescents que la vie se chargera de faire grandir bien rapidement !! Cette bande dessinée nous donne à réfléchir sur nos vies, et nos choix.

Ovaldé ne prend pas les enfants pour des imbéciles et leur parle comme à des adultes. C'est un album qui aidera certains parents à parler de différence, d'isolement scolaire mais aussi d'amour à leurs enfants. Les dessins faussement fragiles de Joan Sfar sont la vraie valeur ajoutée de cette histoire. Ils apportent, avec leur style si particulier, un réel éclairage sur ces deux personnages si attachants et se marient à la perfection avec le récit emprunt de nostalgie. Un livre tout en douceur et en poésie un brin loufoque.

 

28.09.2017

On peint ?

image flyer peinture_2012.jpg

Samedi 7 octobre

dans un cercle (peinture)

pour les 5-7 ans : de 10h15 à 11h45

pour les 6-12 ans : de 14h15 à 15h45

                           ou de 16h à 18h

N'oubliez pas de vous inscrire à l'atelier une semaine avant

par téléphone (05 63 76 85 85)

ou par courriel (mediatheque@carmaux.fr)

26.09.2017

Roman, coups de cœur du Club "Troc Cultures"

Manuel d'exil

Comment réussir son exil en trente-cinq leçons 

Velibor Colic          R COL  

product_9782070186716_195x320.jpg

 Résumé:

Le narrateur raconte ses premières années d'exil, de 1992 à 2000. Le récit commence avec son arrivée à Rennes où il débarque totalement démuni après avoir déserté l'armée bosniaque, dans les rangs de laquelle il a vécu cinq mois d'enfer. Désespéré, sans argent ni amis, ne parlant pas le français, il se retrouve dans un foyer pour réfugiés parmi une population disparate : familles africaines, ex-soldats russes, paumés de toute espèce. L'alcool l'aide à tenir, il lui arrive de rencontrer des femmes, mais la misère est tenace. Il s'accroche à son rêve d'écriture - il a déjà publié trois livres en ex-Yougoslavie, et son expérience de la guerre fournira la matière de son premier livre en français. Après Rennes, il dérivera en Europe, à Budapest, à Prague, puis à Strasbourg où il trouvera enfin un équilibre grâce au parlement des écrivains qui lui fournit un logement stable.

 

Avis du club:

Avec une écriture poétique, pleine de fantaisie et d'humour, Velibor Colic aborde un sujet d'une grande actualité et décrit sans apitoiement la condition des réfugiés, avec une ironie féroce et tendre. La première partie s'apparente à un témoignage, elle retrace l'itinéraire d'un émigré yougoslave au milieu des années 90. Un récit qui mêle humour, dérision, finesse et profondeur.  Jamais bien là où il est, traversant l'Europe, cherchant à se fuir, n'arrivant pas à se stabiliser. Le ton est juste, authentique et offre au lecteur un éclairage intéressant sur le ressenti de ces femmes et hommes qui quittent leur pays pour une vie meilleure. Derrière l'humour, il y a aussi le dénuement, la solitude, le déclassement social jamais leurs compétences ne sont évoquées.  En se retranchant derrière l'autodérision, il décrit avec davantage de force la faim, la solitude et la pauvreté. Colic parle de l'exil, de son exil, des confessions sincères, rédigées vingt-cinq ans après, avec le recul nécessaire pour dédramatiser, sans gommer d'un trait de plume les difficultés rencontrées. 

22.09.2017

Roman, coups de cœur du Club "Troc Cultures"

Maestro CVT_Maestro_18.jpg

Cécile Balavoine   R BAL

 

 

 

 

Résumé:

A neuf ans, Cécile découvre la musique de Mozart, et c'est une révélation. Certains enfants s'inventent des amis imaginaires, d'autres vouent un culte à des personnages de fiction. Pour la petite Cécile, le plus grand des héros s'appelle Mozart ! Elle l'aime sans partage et comme un dieu. Devenue journaliste, la passion de Cécile demeure intacte. Elle a désormais une connaissance intime de l'œuvre de Mozart. Le jour où elle doit interviewer un chef d'orchestre de renom, elle ne sait pas que sa vie va basculer. Au bout du fil, la voix du maestro la trouble comme l'avait troublée et envoûtée la musique de Mozart des années auparavant... Mais tombe-t-on amoureuse d'une voix, fût-elle celle d'un grand maestro ?

 

Avis du club:

Cécile se livre sans compter. Ses mots disent cette folie qui la porte, cette passion qui la dévore et qui donne un sens à sa vie tout en la rendant parfois invivable. Elle dit de façon magistrale son amour pour la musique, décrit ses émotions avec tellement de nuances, de beauté et de sensibilité que l'on plonge corps et âme dans ce récit qui nous enveloppe de volupté et de bonheur. Cécile Balavoine en sublimant sa passion pour Mozart, parvient à nous plonger dans un océan de beauté et de finesse. Laissez-vous emporter par la musique des mots de l’auteur et le parcours de Cécile son héroïne. Ce texte nous parle de musique, d'art mais aussi de passion et de choix dans la vie. Chaque mot, chaque description sont choisis, la construction parfaitement orchestrée, les phrases sublimes, le rythme maîtrisé.

 

19.09.2017

Si on jouait...

La ludo'nomade des éclés

 

des jeux pour les enfants de 5 à 12 ans

accompagnés d'un adulte

De 14h30 à 16h

 

le samedi 30 septembre 2017

 

N'oubliez pas de vous inscrire à l'atelier une semaine avant, en téléphonant

(05 63 76 85 85)

ou en adressant un courriel (mediatheque@carmaux.fr)

16.09.2017

Nouveauté BD adulte

momotaro-couv.jpg

MOMOTARO de TOPPI

 éd. Mosquito, 2017

Cote: BD TOP

 

Dans les profondeurs du Moyen Age japonais, un vieux bûcheron recueille un nourrisson qui a survécu aux massacres perpétrés par le shogun Washizu.

Étrange gamin que ce Momotaro qui grandit dans la forêt et parle aux oiseaux ainsi qu'aux renards. Tremblez sbires de Washizu! L'heure des comptes va sonner...(ndlr)

 

Toppi nous plonge dans son univers nippon avec cet album aux merveilleux graphismes en noir et blanc, ses personnages expressifs sous son crayon affûté et ses paysages dignes des plus belles estampes japonaises.

           Un one shot à ne pas manquer....

 

 

13.09.2017

Les histoires, ça recommence !

Les conteuses de  l'association "La Maison du  Soir"

 vous racontent des histoires

 L'heure du livre et du conte

 

  Mercredi 27 septembre

de 16h à 17h

pour les enfants, à partir de 3 ans

 

N'oubliez pas de vous inscrire une semaine avant, en téléphonant (05 63 76 85 85)

ou en adressant un courriel (mediatheque@carmaux.fr)

12.09.2017

Nouveauté: Des jeux de sociétés à votre disposition

² L’instant détente  ²


                    jeux-de-societe-famille .jpg             jeu-societe enfants.jpg                                                           

Prenez un jeu,

installez-vous et jouez !

       Adultes.jpg     Jeux adultes à l’espace revue

 

     enfants.jpg  Jeux enfants au premier étage

   

 

  Les jeux ne peuvent pas être empruntés.