UA-29669809-3 Coups de coeur : Centre Culturel - Médiathèque de Carmaux : 05-63-76-85-85

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13.10.2015

Roman : Ces personnages, dans l'ombre...

une-saison-à-longbourn.jpgUne saison à Longbourn / Jo Baker


espace romans adultes, cote R BAK

 

 

 

 

 

 

 Une conception et une réalisation originales : si vous avez lu et aimé "Orgueil et préjugés" de Jane Austen, romancière du début du 19ème siècle, alors nul doute que vous trouverez un intérêt à découvrir cette histoire relatée par Jo Baker, écrivain de notre époque.

Celle-ci a eu l'ambition de révéler tout un aspect caché du petit monde "austénien", à savoir la dose inépuisable de labeur, de patience, de dévouement, de résistance... (la liste est longue) que se devait de posséder toute personne travaillant au service des Elisabeth, Jane et autres Emma de cette époque si "charmante"...

Vous l'avez compris, les héros de ce roman sont les domestiques, en l’occurrence de la famille Bennet, tout droit sortie du roman de Jane Austen.

Si le début manque un peu de clarté au niveau de la présentation des personnages, on entre bien vite dans cet univers ingrat et assez sordide, disons-le, des conditions de vie et de travail des serviteurs de l'époque, avoisinant quelque peu celles de l'esclavagisme.

C'est un envers du décor intéressant et documenté, que l'on a peu l'occasion de voir mis en lumière. Les personnages sont attachants, vivant leurs passions dans l'abnégation bien souvent, toujours au service de ceux qui leurs sont supérieurs selon une conception d'époque stupide, injuste et destructrice.

Quatrième de couverture : Sur le domaine de Longbourn, vivent Mr et Mrs Bennet et leurs vénérables filles, en âge de se marier.
A l’étage inférieur veillent les domestiques. Personnages fantomatiques dans le célèbre roman de Jane Austen, Orgueil et préjugés, ils deviennent ici des êtres de chair et de sang qui, du matin au soir, astiquent, frottent, pétrissent et vivent au rythme des exigences et des aventures de leurs bien-aimés patrons. Mais ce que les domestiques font dans la cuisine, sans être observés, pendant qu'Elizabeth et Darcy tombent amoureux a l’étage, relève d'eux seuls. Une histoire d'amour peut en cacher une autre, et qui sait quel secret enfoui risque de ressurgir.

20.06.2015

Un formidable roman d'amour pour les ados

Eleanor et Park de Rainbow Rowell  - Pocket jeunesse, 2014

Disponible en section jeunesse - cote RJ ROW

Dans les années 80, aux USA, 2 ados, Eleanor et Park fréquentent le même lycée. Ce livre raconte une formidable histoire d'amour entre ces 2 lycéens, aux vies très compliquées. Eleanor, l'adolescente, vit surtout une vie très difficile, victime de violences familiales et de harcèlement au lycée. Peu à peu, ils se rapprochent et Park sera prêt à tout pour la sortir de là...

"Eleanor et Park" me rappelle ce qu'est être fou amoureux d'une fille et fou amoureux d'un livre!" - John GREEN, auteur de "Nos étoiles contraires"

Ce livre bénéficie  d' un gros succès auprès des ados.

Pour la première fois cette année,  un concours de book-trailers  (bande-annonces de livres) Babelio 81, a été organisé dans les collèges et lycées du Tarn. Ces bande-annonces (de 1 à 2 mn) sont réalisées par des élèves. Le Babel d'or (1er prix) attribué le 19 mai 2015 , à Sorèze, par le jury, concerne justement "Eleanor et Park".

09.06.2015

Roman adultes

avant toi roman.jpg.jpgAvant toi / Jojo Moyes, éd.Bragelonne-Milady,     cote R MOY

 

"Lou est une fille ordinaire qui mène une vie monotone à souhait. Quand elle se retrouve au chômage, dans ce trou paumé de l'Angleterre dont elle n'est jamais sortie, Lou accepte un contrat de six mois pour tenir compagnie à un handicapé. Malgré l'accueil glacial qu'il lui réserve, Lou va découvrir en lui un jeune homme exceptionnel, brillant dans les affaires, accro aux sensations fortes et voyageur invétéré. Mais depuis l'accident qui l'a rendu tétraplégique, Will veut mettre fin à ses jours. Lou n'a que quelques mois pour le faire changer d'avis."

 

 Ceci est le résumé de la quatrième de couverture de ce roman, il vous donnera envie ou pas de le lire, cela vous regarde. Pour ma part, je ne m'explique toujours pas pourquoi j'en suis arrivée à l'emprunter et à le lire, ce genre de livre et de thème n'étant pas vraiment ce que je recherche habituellement. Toujours est-il que me voici aujourd'hui à vous en faire l'article...

Car il s'agit bien d'un coup de cœur et non pas d'une critique négative dont il est question. Oui, contre toute attente, j'ai aimé ce roman et cette histoire très bien racontée. C'est vivant, souvent assez drôle, souvent assez triste, assurément captivant. La narration vous happe et ne vous lâchera pas comme ça ! Le thème est lourd mais son traitement léger, original, instructif et surprenant. Cela parle d'amour, de relations humaines, familiales ou pas, de liberté individuelle, physique et mentale, du handicap, de la vie et de la mort, d'espoir et d'envie d’évoluer. C'est triste et apaisant en même temps.

Je rajoute juste une chose : quelque soit votre opinion concernant l'euthanasie, il se pourrait bien que cette histoire vous ouvre d'autres perspectives de réflexion.

 

20.05.2015

Un roman allumé

Trente-six chandelles / Marie-Sabine Roger, éd. du Rouergue 201436 chandelles.jpg

Franchement, une très belle histoire...un peu (beaucoup) farfelue, remplie d'humour et de pudiques sentiments.

J'ai paradoxalement accroché tout de suite à ce début assez peu encourageant et qui s'apparentait tant à une fin "On a beau essayer de prévoir l'imprévisible, l'intempestif survient au plus mauvais moment : je m'apprêtais à mourir." Et j'ai suivi cet homme qui attendait sa mort comme on guette un bus à un horaire prévu. Je l'ai suivi dans ses explications (assez oiseuses il faut bien le dire), dans ses attentes et ses espérances (relativement modestes), ses joies (inespérées donc) et ses déconvenues (costaudes pour le coup).

Récit original, avec des surprises, des rebondissements, de l'émotion, sorte de conte initiatique d'un individu qui semble naître une seconde fois et cette fois-ci pour de vrai. Et bien sûr, en filigrane, une réflexion sous-jacente et suggestive sur le sens de la vie et de la mort.

Peu de personnages, mais haut en couleurs et reliefs, un suspense étudié et bien géré, ce roman se lit avec grand plaisir car rien n'est "téléphoné", cet auteur a une imagination sûre et fourmillante. Un style littéraire vivant, parfois proche du langage parlé mais excellemment maîtrisé, une manière ludique de jouer avec les mots en les détournant ou en les magnifiant.

J'ai beaucoup aimé, j'espère qu'il en sera de même pour vous si mon petit topo vous a convaincu d'emprunter ce livre ?

cote R ROG, rayon romans adultes de la médiathèque !

 

15.04.2015

2 thrillers addictifs que des adolescents vous recommandent :

Ces 2 romans de Vincent Villeminot s'adressent à des adolescents, à partir de 15 ans et aux adultes. Des romans qui empoignent dès la première page et ne ménagent pas les lecteurs...!

 

 

Vous les trouverez en section jeunesse : cote RJ VIL 1 et RJ VIL 2

05.01.2015

DVD : le don d'organes parlons-en !

Donner / Recevoir DONNER-RECEVOIR-DVD.jpg

 

Michèle et Bernard Dal Molin

Gallimard

 

DVD documentaire adulte : DVD 617.95

 

Un documentaire de 75 minutes sorti en salle le 16 Octobre 2013 à l'occasion de la Journée Mondiale du Don d'Organes.

 

Réalisé par Michèle et Bernard DAL MOLIN, le film aborde la question du don d'organes à travers les histoires de vie de 4 familles confrontées à cette situation. Des femmes et des hommes parlent de dons d'organes et de greffes, moments qui ont changé leur vie. Il n'est pas toujours facile de donner, il est toujours difficile de recevoir. Ces histoires ne sont pas terminées. Elles nous invitent à poursuivre un débat jamais achevé, pour entretenir et affiner notre lucidité.

 

Ce film aborde toutes les questions que l'on peut se poser sur le difficile choix du don d'organes. Les auteurs font parler à la fois les donneurs et les receveurs. Les témoignages révèlent toutes les questions morales et médicales que se posent les familles. L'émotion n'est pas omniprésente. L'objectif des auteurs est de présenter les réflexions et les choix que l'on peut être amenés à prendre. Ils évoquent les changements dans la vie des familles, dans leurs relations avec les autres. Ce DVD amène la discussion... à vous d'en parler !

 

 

28.12.2014

Un roman à emporter...sur l'île de Sein !

Trois éclats toutes les vingt secondes / Françoise Kerymer

éd. Lattès 2014 rayon romans adultes cote R KER

 

"Au large du Finistère, là où la terre finit, où le plus grand cimetière marin du monde murmure ses légendes, une île : l’île de Sein.
Emma et son fils, Camille, sept ans, y débarquent pour passer les deux mois d’été.
La jeune mère est désespérée : contrainte à cet exil par son mari, elle éprouve les plus grandes difficultés à comprendre son fils, à l’intelligence aiguë et au caractère imprévisible. Et si le jeune garçon s'enthousiasme immédiatement pour l’île, Emma résiste malgré le soutien d’Armelle, la restauratrice au grand cœur, de Ronan, marin de la navette quotidienne avec la grande terre, et de Louis-Camille, compositeur solitaire."

J'ai lu ce livre avec grand plaisir.CVT_Trois-eclats-toutes-les-vingt-secondes_2950.jpeg
J'avais déjà chroniqué un roman de cette auteur (cliquez ici) et je suis toujours sous le charme de son écriture si poétique et évocatrice des grands espaces maritimes bretons.
Les descriptions des paysages sont superbes, je me suis régalée et me suis laissée porter par mes sensations.
Les personnages sont attachants, c'est un regret de les quitter. En même temps : on connaît dès le début l'échéance marquée par la fin de l'été. Le saut dans le futur proposé en épilogue est du coup une belle consolation, quel bonheur...
J'ai un faible pour l'enfant, tout à fait craquant et qui paraît si « vrai » et je suis touchée par la déroute d'une femme qui se croit faible et qui porte sans le savoir des trésors cachés.
Très émouvante la relation tendue de la mère avec son enfant.
Une fois de plus, la « présence-absence » d'un père que rien n'attendrit...
Que puis-je rajouter : la joie de pouvoir compter sur le bon cœur des personnages périphériques, la longue réflexion sur la création musicale, tout à fait intéressante et instructive, l'immensité de la mer et l'improbabilité d'un bout de terre nommé Sein, référence suprême à nos communes origines et enfin, la quête d'un sens que chacun cherche à donner à sa vie...
F. K. voulait écrire un roman complètement différent des deux précédents ? Elle a bien réussi !
Je trouve que c'est un roman reposant. Les phrases sont belles et cheminent un moment dans la tête, sereines résonances.
Cette histoire nous donne l'espoir que chacun trouve son propre « phare ».
Et en plus, cela m'a donné envie de revoir l'île de Sein...

15.12.2014

Prix Littéraires 2014

Venez emprunter tous les romans primés à la médiathèque !!!
 
Retrouvez ci-dessous une présentation des auteurs et de leur livre.
 




27.11.2014

Un roman mirlitonné

Le sourire des femmes / Nicolas Barreau,

éd. Héloïse d'Ormesson, 2014

Cote R BAR, rayon romans adultes

Comédie romantique à l'intrigue subtilement menée, vous ne vous contenterez pas de lire ce livre...vous le dévorerez ! (dans tous les sens du terme puisqu'il y est aussi question de cuisine et notamment de recettes de l'amour...)eho_barreauc.jpg

Techniquement parlant, c'est une belle prouesse que réalise l'auteur avec une mise en abyme des plus réussies (c'est à dire un roman à l’intérieur du roman, un peu comme la vache qui rit à l'intérieur de la boucle d'oreille de la vache qui rit à l'intérieur de la boucle d'oreille de la vache qui rit...bref, vous avez compris).

Tout est parfaitement construit (je l'ai lu deux fois pour vérifier), les rouages des quiproquo savamment ciselés et les rebondissements tout a fait délectables, tout comme les petites recettes culinaires que vous trouverez en épilogue. Deux ou trois petites choses m'ont cependant agacée, qui tiennent certainement à la personnalité de l'auteur mais je ne vais pas m'étendre sur ce sujet ici, peut-être à l'occasion d'un RV de notre club lecture pourquoi pas ?

Un petit mot de l'histoire ? Une jeune femme, propriétaire d'un petit restaurant de charme au cœur de Paris, se retrouve un beau matin (plutôt un soir d'ailleurs, mais en état de choc, elle met bien toute une nuit à le réaliser) abandonnée par son amant. Ivre de désespoir, elle part marcher dans les rue de Paris pendant des heures et par le plus grand des hasards, tombe lors de ses errances sur un livre. C'est un roman. Mais pas n'importe quel roman, un roman nommé "Le sourire des femmes" et dont elle est l'héroïne...Ce livre va bouleverser sa vie car elle va chercher à rencontrer l'auteur. C'est là que l'aventure commence réellement car cet auteur anglais est particulièrement mystérieux.

Bonne lecture !

 

19.11.2014

CD : la chanson enfantine dépoussiérée

001572.jpgIl s'appelle Pascal Parisot et chante, entre autres, pour les enfants.

Première bonne surprise, ce n'est pas "gnan-gnan" du tout ! Il utilise sa voix "normalement", sans surjouer le côté "je chante pour les enfants", c'est appréciable et cela plait quand même beaucoup à son jeune public qui s'en époumone de joie.

 

005058.jpg

 

 

Deuxième surprise, il a un peu, limite, une tête de gangster, il faut bien le dire. Pour autant, aucune malhonnêteté musicale à dénoncer, c'est du bon. La voix est un poil traînante, grave et veloutée des jeux de mots en veux-tu-en voilà, de l'humour à en revendre, tout en subtilité.

 

 

 

 

cdLVDC.jpgVous l'avez compris, c'est agréable, très amusant, frais et gai comme il se doit bien sûr pour de la chanson enfantine et cela plaira aussi à papa et maman. Original dans l'instrumentation, notamment les percussions, les rythmes sont chaloupés, l'humour décapant, un peu décalé, la bonne humeur bien présente...bref, ça décape la chanson enfantine de son côté un peu trop souvent convenu.

 

 

 

Rayon CD pour enfants à l'espace musique de la médiathèque,

cote 7.10 PAR

09.10.2014

Roman policier : Défense de tuer

 Défense de tuer / une enquête de l'inspecteur-chef Armand Gamache

 

"Au plus fort de l’été, le Manoir Bellechasse, un hôtel luxueux des Cantons-de-l'Est, accueille les membres d'une riche famille canadienne-anglaise venus rendre hommage à leur défunt patriarche. Dans les esprits comme dans le ciel, l’atmosphère s’alourdit et une tempête s’abat, laissant derrière elle un cadavre presque trop bien mis en scène. Mais qui aurait l'audace de tuer sous les yeux de l’inspecteur-chef Armand Gamache qui célèbre là, comme chaque année, son anniversaire de mariage ? Au cœur des bois, derrière les convenances et les sourires polis, la haine et le passé refont surface, persuadant Gamache que le meurtre est comme l’orage : une libération."

Du polar comme on l'aime : pas de descriptions sordides, pas de scènes de torture, pas de crimes en série. "Juste" un meurtre qui va être élucidé par un inspecteur qui n'a rien à envier à Miss Marple. De nombreux indices jalonnent ce récit, ponctués de rebondissements inattendus. Avec en prime, la description féroce de la "bonne société" canadienne où les riches peuvent afficher leur morgue et blesser moralement les personnes sans être vulgaires ! Du Balzac, en somme, enveloppé dans de l'Agatha Christie !

 A consommer sans modération !

Cote : RP PEN (Romans Policiers)

29.09.2014

Découvrez l’intrigue du roman S.

De J.J. ABRAMS: « scénariste, réalisateur, producteur, compositeur et acteur américain, créateur de plusieurs séries télévisées (Alias, Lost, Les Disparus,Fringe, Person of Fringe, Person of Interestet au cinéma réalisateur de rebbot de Star Trek et Star Trek Into Darkness » et DOUG DORST « romancier américain, auteur du roman Alive in Necropolis ». 

 

  jj-abrams-S-livre-transmedia-03.jpg

 

L’histoire :

 

 

Une étudiante ramasse un livre égaré. À l’intérieur, une série de notes révèlent un lecteur captivé. La jeune femme annote le livre à son tour, puis le repose à l’endroit où le lecteur inconnu l’a laissé. Ainsi commence un chassé-croisé qui va entraîner les deux étudiants, Eric et Jennifer, dans une aventure inouïe. 

 

L’auteur de ce roman est V.M. Straka, l’écrivain le plus énigmatique du xxesiècle. Il a fasciné des milliers de personnes avant de mourir assassiné en 1946, sans que nul n’ait jamais découvert son identité.

 

La clé de son mystère se trouve-t-elle dans son dernier ouvrage, Le Bateau de Thésée, que les deux étudiants passent au crible ? C’est l’histoire d’un homme qui a perdu la mémoire et se retrouve embarqué de force sur un étrange bateau à l’équipage monstrueux, avec une seule idée en tête : survivre pour trouver qui il est.

 

Eric et Jennifer sont prêts à tous les sacrifices pour lever le voile sur cet écrivain de génie. Ils ne sont pas les seuls…

 

  Préparez-vous à l’’inimaginable !

 

 En prêt depuis le 15 Septembre: R ABR

27.09.2014

Roman : Le portrait sans concessions mais plein de nuances d'une Amérique inattendue.

Roman américain 6571789-9911692.jpg

 

Antoine Bello

Gallimard

 

Roman adulte : R BEL

 

Vlad Eisinger, journaliste économique américain, publie une série d'articles sur le marché du "life settlement". Cette pratique, qui consiste à revendre à des tiers des assurances-vie en cours, est devenue un véritable marché aux États-Unis, sur lequel assureurs et investisseurs opposent leurs intérêts respectifs jusqu'aux limites de la légalité. Vlad étudie ce phénomène à travers le microcosme d'une résidence de Floride, Destin Terrace, où cohabitent des personnes ayant revendu leurs assurances-vie et des investisseurs qui ont bâti leur fortune sur ce marché. Dans la résidence vit l'autre narrateur du roman, Dan Siver, écrivain sans succès, qui décrit de l'intérieur les répercussions tragicomiques des articles de Vlad sur les membres de la communauté. Avec une virtuosité exceptionnelle, Antoine Bello trace un portrait de l'Amérique contemporaine à travers le prisme d'un phénomène économique et financier emblématique. Il mélange littérature et économie dans un roman vif, drôle et original, qui est à la fois une radiographie de l'économie capitaliste dans ses extrémités et une réflexion sur les armes propres à la littérature pour donner à voir le monde.

 

Ecrire un roman sur l'assurance-vie tout en restant drôle et surtout intéressant, paraissait impossible ? Antoine Bello le fait !

Une exploration du capitalisme moderne dans toute sa complexité à travers le marché de la revente de polices d'assurance-vie aux Etats-Unis. Cette série d'articles bouleverse le quotidien des habitants de Destin. L’auteur réussit à décrire avec subtilité les relations d'argent et de voisinage à l'intérieur de la société américaine. Il utilise avec brio l'alternance de journal personnel, d'échange d'emails et d'articles de presse.  Ce livre est loin de la caricature, on apprend beaucoup sur les américains, les Etats Unis et la finance sous un jour objectif et pédagogique. Les personnages sont remarquablement croqués. L'auteur nous montre que chacun a sa logique et qu'en poursuivant ses intérêts particuliers, chacun concourt à sa façon à l'intérêt général. La chute est déroutante et pleine d'humour.  

 

 

23.09.2014

BD pour les animaux lecteurs que nous sommes

 

animal lecteur.jpg

Nous autres, bibliothécaires, aimons bien les libraires, ce sont nos copains. Et quand une BD sort et dévoile leur quotidien, forcément, ça nous intéresse un peu. Forcément, même si le métier est différent, certaines anecdotes résonnent avec nos propres journées.

En tout cas, cette BD qui parle de BD est très rigolote. Focalisée notamment sur le métier de libraire et la vente de BD en particulier, avec ses hauts et ses bas, ses écueils et ses difficultés, ses petites joies et ses grandes ingratitudes, elle aborde aussi d'autres sujets : le monde de l'édition, les habitudes des lecteurs et des non-lecteurs, l'évolution de la société, le monde d'aujourd'hui...

Le tout traité avec beaucoup d'humour, de la tendresse parfois et pas mal de jeux de mots et de subtilité.

N'hésitez pas à la découvrir : du rire mais aussi de l'émotion sont à la clé.

Et si vous êtes vous aussi un animal lecteur, vous vous y retrouverez peut-être !

Animal Lecteur / Sergio Salma & Libon,

éd. Dupuis 2010

rayon BD adulte de la médiathèque, cote BD SAL

18.09.2014

CD : Découverte major

Oui, une belle découverte...j'ai beaucoup aimé sa voix, sa poésie, sa musique. Auteur-compositrice-interprète, c'est la chanteuse québécoise Catherine Major que je souhaite mettre en lumière par ce coup de cœur.

catherine major.jpg

 

Catherine MAJOR / Le désert des solitudes

éd. Spectra 2011

cote 099 MAJ, rayon chanson francophone de la discothèque

 

 

 

La musique est belle, sensible, inventive, avec de belles orchestrations. La voix ciselée et puissante en même temps, efficace, les textes poétiques et porteurs.

Catherine Major est une vraie musicienne et imparablement, le résultat est à la hauteur de ses recherches et exigences, un magnifique album à mon sens.

J'espère que vous aimerez aussi ? On verra...