UA-29669809-3 Coups de coeur : Centre Culturel - Médiathèque de Carmaux : 05-63-76-85-85

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18.01.2014

CD : jazz et poésie font bon ménage, les enfants adorent !

Jacques PREVERT / Olivier Caillard prevert caillard 2.jpg

Harmonia Mundi 2012,

cote 7.24 CAI

 

Dans la lignée des P'tits Loups du jazz et de tout ce que présente le label Enfance et musique, Olivier Caillard propose dans ce livre-CD les textes toujours pittoresques de Jacques Prévert accompagnés d'une musique jazz enjôleuse et de fraîches voix d'enfants. Les musiciens chantent et jouent de plusieurs instruments (harmonica, trombone, saxophones, flûte, piano, orgue, contrebasse, tuba, batterie et percussions diverses...).

Un vrai régal ! Vous le trouverez à l'espace musique de la médiathèque, rayon CD enfants.

12.01.2014

Documentaire : une poésie révélée et révélatrice...

Coup de cœur sur un auteur plus que discret : Pascal d'Aubriac.

Ce poète, habitant Carmaux, ne se mettra jamais en avant, la poésie est pour lui un acte intime et personnel, à l'opposé de toute idée de "se montrer".

Après avoir évolué en région parisienne dans des milieux littéraires très spécialisés et prestigieux, il arrive à Carmaux au début des années 90 et devient membre fondateur de l'association de poésie ARPO. Il sera dévoué à cette entreprise durant de longues années, passant des jours entiers de travail à la gestion bénévole de ce pôle de poésie local, totalement passionné et impliqué.

 

Il serait dommage de passer à côté d'une personnalité comme celle de Pascal d'Aubriac, dont les écrits sont purement sublimes ! D'autant que c'est un homme absolument charmant, doté d'une intégrité à toute épreuve et dont la beauté intérieure éclaire ses textes de façon indicible. Pour ma part, je suis fan depuis longtemps, le deviendrez-vous aussi ?

 

Découvrez sa poésie lumineuse et subtile, laissez-vous séduire pas ces mots, en apparence si simples, dont la lecture vous remplira de secrètes émotions, laissez-vous porter par la musicalité de ses phrases...Osez faire l'expérience de la poésie quand tout, autour de vous, semble vous entraîner vers un mur : croyez-moi, c'est une porte qui s'ouvre...enfin.

 

Quatre recueils édités, un à paraître, nous en avons trois à vous proposer au rayon fonds local, espace adultes de notre médiathèque, cote L 841 AUB :

Syllabe du ciel.jpg

 

Syllabe du ciel, éd. Arcam 1989 ;

Jean-Marie Olingue, alors Président de l'Académie des Poètes classiques de France et Rédacteur en chef de l'Albatros, à propos de « Syllabe du ciel » : Il y a, en ces poèmes, le tremblement d'une présence divine, la « syllabe de cristal » parvenant à saisir la nudité brûlante de l’Être sous les apparences les plus modestes. Toute écriture recèle et dévoile un mystère ; celle de Pascal d'Aubriac réussit à préserver son secret tout en ayant souci de nous le faire partager avec le plus de ferveur et de simplicité possibles. Sa voix fraternelle mais éblouie de transcendance nous féconde pour que nous puissions, à notre tour, créer la beauté, aider les hommes à conquérir l'harmonie perdue. Il ne cesse, en effet, de nous murmurer : « Accomplis ce que tu portes ».

 

 

 

Où s'aiguise l'absence, éd. Arcam 1993 ; 

 

Chaque aube, j'irai te voir,

éd. Trident neuf 2003

Où s'aiguise l'absence.jpg

Chaque aube, j'irai te voir.jpg

 





















"Je ne m'accroche plus à l'herbe périssable,

Car ma seule demeure est celle de tes yeux.
Mon unique pays est un soir lumineux :
Ecoutez-le rêver dans la rumeur du sable..." Pascal d'Aubriac

02.01.2014

Roman: Deux romans policiers à l'humour si anglais !

etrange_suicide_tyler.jpg

 Etrange suicide dans une Fiat rouge

à faible kilomètre 

L.C. Tyler

Sonatine

Roman adulte : RP TYL

 

Ethelred Tressider écrit des romans policiers sous trois noms différents. Et, ces temps-ci, il a trois fois plus de problèmes que n’importe qui. Avec l’inspiration d’abord, qui commence à lui faire sérieusement défaut, avec son agent littéraire ensuite, l’encombrante Elsie, qui n’aime ni la littérature ni les écrivains, avec son ex-femme enfin, Géraldine, qui vient de disparaître mystérieusement. Lorsque le corps de celle-ci est retrouvé près de chez lui et que la police évoque la piste d’un tueur en série, l’infatigable Elsie pousse notre brave romancier à exploiter d’hypothétiques talents de détective pour résoudre cette étrange affaire qui, elle en est convaincue, saura lui rendre l’inspiration. 

Mais y a-t-il vraiment un tueur en série ? Et si oui, est-ce vraiment lui qui a tué Géraldine ?

 

Ethelred est un médiocre auteur de polar à la vie plus que tranquille... jusqu'au jour où son ex-femme disparaît mystérieusement, et où son éditrice décide de mener l'enquête à tout prix. Ethelred décide donc de mettre à profit ses talents de détective pour la retrouver. Petit problème : les connaissances en criminalité d’Ethelred proviennent de romans policiers tout droit sortis de son imagination qui, depuis un moment, s’est, elle aussi, volatilisée. Quoi de mieux, pour retrouver l’inspiration, qu’une enquête grandeur nature ?   Il devra percer à jour ce mystère. mais qui manipule qui...? De fausses pistes en révélations renversantes, la réalité dépasse de loin la fiction…

Un roman original, mêlant suspense, humour et réflexion sur le milieu littéraire. Un premier roman qui vous apportera une étonnante surprise à la fin ! 

 

 

 9782355842238ORI.jpgHomicides multiples dans un hôtel

miteux des bords de Loire  

 

L.C. TYLER

Sonatine

Roman adulte : RP TYL

 

 

Ethelred Tressider, obscur auteur de polars, ne fait rien comme tout le monde. Sa crise de la quarantaine, par exemple. Quand un homme ordinaire s’achète une Harley-Davidson, fonde un groupe de heavy metal ou trouve le chemin de Dieu, Ethelred, lui, a préféré disparaître en abandonnant tout derrière lui. C’était compter sans son agent, la terrible Elsie Thirkettle, qui, lancée sur ses traces, ne tarde pas à le retrouver dans une auberge miteuse des bords de Loire, peuplée de quelques philatélistes réunis pour la foire aux timbres du village. Alors que tous deux s’apprêtent à repartir pour l’Angleterre, un de ces collectionneurs obsessionnels a la mauvaise idée de se faire assassiner. Tous les hôtes étant assignés à résidence, nos protagonistes vont en profiter, faute de mieux, pour mettre leur sagacité à l’épreuve. Lorsque deux autres clients sont retrouvés morts, Elsie et Ethelred, dont le séjour commence dangereusement à ressembler à un roman de leur auteur favori, Agatha Christie, vont redoubler d’enthousiasme. Auront-ils enfin l’opportunité dont ils rêvent depuis toujours de réunir tous les suspects d'une affaire dans un grand salon afin de leur révéler le nom du coupable ? 

Une nouvelle aventure hilarante qui se passe cette fois-ci en France. L. C. Tyler nous propose ici un hommage aussi irrésistible qu’astucieux à l’âge d’or du roman policier, époque bénie où le meurtrier avait un mobile précis, des moyens à la portée de tous et une intelligence plus pratique que démoniaque. Jouant sur tous les clichés et multipliant les mises en abyme, il nous offre ainsi un petit bijou du genre. 

  

28.12.2013

Roman ado : boire la coupe jusqu'à la lie..

Recit intégral ou presque d'une coupe de cheveux ratée.jpgRécit intégral (ou presque) d'une coupe de cheveux ratée / Jo Witek, Seuil 2012, cote RJ WIT

Xavier le savait : c'était une très mauvaise idée d'aller chez le coiffeur une veille de rentrée au lycée.
Résultat : le voici avec une tête de premier de la classe. Et impossible d'y échapper : demain, c'est avec cette tête-là qu'il devra faire ses premiers pas au lycée... Dans sa nouvelle classe, Xavier, se trouve ridicule, trop petit et inintéressant. Martin, son meilleur ami, est parti étudier en lycée professionnel et il ne connaît personne. C'est la panique ! Et si Xavier changeait de lycée pour retrouver son copain ? Oui, mais voilà, dans son cours de cinéma, il y a la jolie Aurélie...
Avec beaucoup de dérision, Xavier confie à son journal ses doutes et ses problèmes, ses joies et ses questions existentielles.

Ce roman pour adolescents est frais, émouvant, rigolo, avec de belles surprises et des messages riches et porteurs, à mettre entre toutes les mains, jeunes ou pas : c'est un plaisir !


Ci dessous, deux petits extraits pas forcément représentatifs du récit mais qui me plaisaient bien :

(...) C'est un sentiment intime, comme une vieille amitié retrouvée. Un petit pincement au creux du ventre lors des retrouvailles, un soupçon de maladresse et, enfin, le vrai plaisir de se mettre à genoux devant le bon ouvrage, de le sortir de sa rangée et de l'emporter avec soi. Les livres sont comme des cadeaux qu'on se fait. On les glisse dans nos affaires personnelles et, pour quelques semaines, ils nous appartiennent. Ils entrent dans nos chambres et s'installent sur les tables de nuit. Ils sont discrets et tendres, ils ne font jamais de mal. (...)

(...) Le lycée est une vraie ruche. Ça grouille, ça bourdonne, ça travaille, ça blague. C'est une vie en mouvement perpétuel. Un train qui fonce à toute vitesse vers le bac, vers la majorité, vers le monde des adultes. C'est un drôle de voyage vers l'avenir, à la fois excitant et terrifiant. Depuis la rentrée de novembre, je sens que j'ai franchi une étape. Je n'ai plus la boule au ventre le matin en entrant dans le bus, mais je sais que la bonne place n'existe pas. Il faut juste accepter d'assumer sa différence. "C'est pas très rigolo d'être grand" comme dit mon petit frère. (...)


18.12.2013

CD douceur

Les plus belles berceuses jazz

livre-CD, rayon enfants à l'espace musique de la médiathèque,

cote 7.30 FIT

 
berceuse jazz.jpg
 
 
Pour initier vos enfants à l'univers du jazz tout en douceur, n'hésitez pas à emprunter ce disque à la discothèque.
15 berceuses à la beauté intemporelle, interprétées par les plus belles voix de l'âge d'or du jazz : Ella Fitzgerald, Billie Holiday, Sarah Vaughan, Chet Baker...
 
 
 
 

15.12.2013

DVD : la glorieuse vieillesse

"Quartet" / Dustin Hoffman, espace multimédia, cote DVD QUA

Dans ce film, les héros ne sont pas (plus !) des jeunes premiers, dotés de chevelures superbes et de dentitions parfaites, de silhouettes de rêve à la démarche fluide et énergique...non non non (ça change un peu, il n'y a pas de raison...), la moyenne d'âge des acteurs et figurants doit tourner autour des 80 ans (je ne compte pas la médecin blondinette). Pour autant, tout ce petit monde vire et virevolte avec animation, chante, danse, joue de la musique...On n'est pas dans "Fame" cependant, les petits soucis de santé surgissent ça et là, brisant l'enthousiasme général,..."les souvenirs et les regrets aussi..."quartet film.jpg

La musique est omniprésente, "personnage" à part entière du film et enjolive tous ces moments de vie commune pas toujours au top.

Alors oui, c'est de la musique classique, favorisant les préjugés actuels qui en font une musique de vieux, point barre. Mais apparemment, la "musique de vieux", elle est diablement stimulante et ravigotante !

En tout cas, fidèle à elle-même, elle est sublime, tout simplement...

 

 

Synopsis : À Beecham House, paisible pension au cœur de la campagne anglaise qui accueille des musiciens et chanteurs d’opéra à la retraite, le bruit court qu’une nouvelle pensionnaire arriverait sous peu. Et ce serait une diva ! Pour Reginald, Wilfred et Cissy, le choc est grand lorsqu’ils voient débarquer l’impétueuse Jean Horton, avec laquelle ils triomphaient sur les scènes internationales des années auparavant. L’ambition de Jean et son ego démesuré avaient alors ruiné leur amitié et mis un terme au mariage qui la liait à Reginald.
Malgré les vieilles blessures, Reginald, Wilfred et Cissy mettront tout en œuvre pour convaincre Jean de reformer leur célèbre quatuor à l’occasion du gala annuel de Beecham House.

13.12.2013

Jappeloup : DVD, roman, documentaire sur un cheval extraordinaire

Réminiscence de l'histoire du petit canard, celle du cheval Jappeloup est tout aussi émouvante.

Jappeloup, petit cheval insignifiant, au physique ingrat, à la personnalité tourmentée et ombrageuse, devenu en quelques années une star mondiale du sport équestre, dans la discipline du saut d'obstacles.

Petit de taille (1 m 58 au garrot), il sautait pourtant des obstacles pouvant atteindre 1 m 70. Craintif et caractériel, il a affronté les plus importants et difficiles concours équestres de la planète en collectionnant les coupes. Avec son cavalier, Pierre Durand, qui l'entraîna assidûment en tenant compte de sa personnalité et de ses capacités de saut phénoménales, ils sont allés jusqu'à la consécration suprême : les jeux olympiques !

Trois documents de la médiathèque vous narreront cette belle histoire :

le film "Jappeloup" de Christian Duguay, sorti en salle courant 2013 avec une bonne petite équipe d'acteurs (Canet, Auteuil, Higelin, Marina Hands, Lou de Laâge..) film jappeloup.jpg


 







mon ami jappeloup.jpg



"Mon ami Jappeloup" petit roman jeunesse de Françoise Dargent, cote J DAR








et le documentaire signé Pierre Durand "Jappeloup", cote 798.2 DUR à l'espace adulte 

jappeloup.jpg










Un seul regret, dans ces trois documents : ils ne parlent encore pas assez de Jappeloup ! J'aurais voulu plus de détails sur lui, son caractère, sa personnalité, plus d'images et d'anecdotes...


Bande annonce du film :

07.12.2013

Roman : Un voyage pas comme les autres ...

 

L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire ikea 

Romain Puertolas

Le Dilettante

Roman adulte : R PUE




Ce livre raconte une aventure rocambolesque et hilarante aux quatre coins de l’Europe et dans la Libye postkadhafiste, une histoire d’amour pétillante mais aussi le reflet d’une terrible réalité : le combat que mènent chaque jour les clandestins, ultimes aventuriers de notre siècle. Une fable totalement loufoque où l'auteur nous dépeint avec brio les mésaventures d'un fakir-imposteur, immigrant clandestin malgré lui.

Embarquez pour une aventure unique et cocasse avec Ajatashatru (prononcez "J'attache ta charrue"), fakir qui est en France pour 24 heures et qui est mandaté par son village indien pour faire une course chez Ikea. Il va se retrouver coincé dans une armoire en partance pour l'Angleterre. Des rencontres farfelues et des situations absurdes vont alors s'enchaîner.

Une histoire abracadabrante, des situations invraisemblables mais peu importe. C'est sympathique, drôle, bien vu d'un coté et puis profond d'un autre. Romain Puértolas nous parle avec pertinence au détour d'une page des immigrants exploités par les passeurs, par les Libyens, renvoyés dans un pays, au petit bonheur la chance car ils ont détruit leurs papiers. Il décrit des moments forts et fait passer de vrais messages.

 

06.12.2013

Prix Littéraires 2013

Venez emprunter tous les romans primés à la médiathèque !!!
 
Retrouvez ci-dessous une présentation des auteurs et de leur livre.
 
 

30.11.2013

CD : choc musical bien sympathique

C'est dépaysant, dynamique, chaleureux, entraînant...en bref régénérant !

Et pour cause, c'est en même temps délicieusement rétrograde et un brin anachronique : ces musiques, dans un style "années 50", sont saupoudrées d'éléments musicaux très actuels.

Les musiciens assurent un max et la voix de Caro Emerald est extrêmement séduisante. Son look ne l'est pas moins d'ailleurs...

caro emerald.jpg


Laissez-vous entraîner et découvrez ce CD à l'espace musique de la médiathèque, classé au rayon Pop / Rock, cote 2 EME


Titre extrait de l'album dans le clip ci-dessous :

(désolée, vous subirez  peut-être la pub au préalable mais vous avez l'habitude n'est-ce pas ? ou alors, il faut aller vivre dans un île déserte, à condition d'en trouver encore une...)

21.11.2013

Une animation sur le sexisme dans l'album jeunesse

 Jeudi 14 novembre, 3 classes de cours moyen de Carmaux, ont assisté à une animation sur le sexisme, (c'est-à dire la discrimination selon le sexe), dans l'album jeunesse.

L'intervenante, Maryvonne Gayard, qui a sélectionné de nombreux livres traitant du sujet, en lit quelques-uns aux enfants et pose des questions pertinentes:

- "Est-ce qu'il y a des livres pour les filles et les garçons?" "Oui, les livres de Superman", "Oui, les histoires d'amour",...

Ensuite, certains enfants lisent et présentent aussi des albums :

- par exemple, "Maman Quichon se fâche" ou "les folles journées de maman", où l'on découvre que le papa n'est pas très présent

- ou encore "Petit zizi" ou "Max ne pense qu'au zizi", sur les moqueries des autres enfants

- l'album " A calicochon" d'Anthony Browne a lui, laissé beaucoup d'enfants songeurs (voir "coup de coeur").

 

images.jpg                                                

                                                

 Maryvonne leur fait remarquer en quoi certains albums sont ouverts, d'autres stéréotypés (les garçons c'est comme ça et les filles comme ça).

Maryvonne Gayard connaît bien et aime la littérature pour enfants, elle a été libraire pendant quinze ans. Elle a fait s'interroger les enfants , notamment sur l'égalité fille/garçon, la liberté de chacun, le respect dans la famille, ... Et en observant les réactions de certains enfants, on remarque que les stéréotypes sont tenaces et qu'il est important de leur proposer d'autres modèles.

D'autres titres d'albums présentés :

"J'en ai marre du rose", "A quoi tu joues?", "Dans les jupes de maman", "Histoire de Julie qui avait une ombre de garçon", "Madame le lapin blanc", "Antoon et les filles", "N'oublie jamais que je t'aime", "Mes parents sont marteaux", "Sur le chantier", "Guili lapin", "Super Nino", "Sarah à l'école", "Enfin seule",...

Si vous avez envie de découvrir certains livres, n'hésitez pas à les demander en section jeunesse.

Jeudi 1

23.10.2013

Un album plein de surprises... et un hymne à la lecture

9782877677684FS.gif 

"Ouvre ce petit livre" de Jesse KLAUSMEIER, ill. Suzy LEE -

éd. Kaléidoscope

 

Si tu es curieux, comme moi, "ouvre ce petit livre".

A l'intérieur se cachent beaucoup d'autres livres, des grands, des petits, de couleurs différentes (jaune, rouge,...).

 Tous s'appellent "petit" mais on sait bien que "petit" veut dire "joli", surtout celui avec des gros points noirs, comme une coccinelle. Ou celui qui est orange, car on le sait, petit lapin aime les carottes.

Toutes ces couleurs racontent l'histoire de petits personnages curieux, qui vont de surprises en surprises.

Alors viens à la médiathèque découvrir cet album, coloré comme un arc-en-ciel qui nous invite  à en ouvrir plein d'autres, car lire c'est magique !!!

En section jeunesse - cote A KLA

18.07.2013

Un homme effacé qui avait simplement envie d'être tranquille…

Un homme effacé 41auP3t5ZXL._AA278_PIkin4,BottomRight,-44,22_AA300_SH20_OU08_.jpg


ALEXANDRE POSTEL

Gallimard

Roman adulte : R POS

 

 

Damien North est professeur de philosophie dans une université cossue. Veuf, il mène une vie triste et solitaire. Mais un jour, il est embarqué par la police qui l'accuse d'avoir téléchargé sur son ordinateur des images provenant d'un réseau pédophile... L'affaire fait grand bruit, d'autant que Damien est le petit-fils d'Axel North, figure politique historique. 

L'inculpé a beau se savoir innocent, chacun se souvient d'un geste, d'une parole qui, interprétés à la lumière de la terrible accusation, deviennent autant de preuves à charge. Même une banale photo de sa nièce, unique enfant de son entourage, ouvre un gouffre d'horribles suppositions. Le terrible engrenage commence tout juste à se mettre en marche. 


A travers l'incarcération d'un innocent, Alexandre Postel pointe du doigt certaines failles du système judiciaire et surtout les conséquences psychologiques que cela entraîne chez la victime. Il montre chez Damien North, la difficulté à surmonter l'erreur de jugement et le doute que ça occasionne chez lui. Comment un homme peut-il être amené à remettre en cause sa sincérité et ses bonnes intentions alors-même qu'il est innocent ? La colère succède à l'incompréhension et à l'écœurement, jusqu'à modifier la nature profonde de l'individu et laisser des séquelles irréparables… 

 

Ce roman mène à réfléchir sur les jugements hâtifs, l'intolérance portée sur une personne qui peut paraître mystérieuse, (trop) discrète, en dehors des normes fixées par la société. Personne ne semble se poser de questions tant l'accusé est un coupable idéal aux yeux de l'opinion, c'est effrayant. Le poids de l'opinion publique dictée par les médias. Le non-droit à la différence, la solitude, la timidité qui vous épingle comme un associable... Bref, un roman très prenant, très bien écrit.

16.07.2013

Roman : "Tropique du Capricorne"

tropique2.jpg4 personnages (3 hommes, 1 femme) très différents :

"Paul n'arrive pas à se remettre du décès de sa femme et sa fille 5 ans plus tôt.
Cali est emprisonnée dans une cage familiale trop étroite.
Marc a tout plaqué pour vivre dans une tribu amazonienne.

 Georges, fondateur d'un orphelinat, porte un lourd secret.

De Strasbourg à Bordeaux, de Paris à Hanoi, de Sao Paulo à Cayenne, de New York à Rio, des histoires ordinaires et des destins extraordinaires vont se rejoindre... au bout du chemin."


4 vies sans aucun point commun apparent... On passe de l'une à l'autre sans transition, au risque de mélanger les vies et les prénoms... Un texte déroutant, une écriture sensible,qui toutefois peut paraître "guimauve" à certains passages, des personnages attachants dont les vies ont été abîmées.

Pourquoi ce titre ? Quel rapport existe-t-il entre ces 4 protagonistes ? Quand se rencontreront-ils ?

Il vous faudra attendre les toutes dernières lignes pour répondre à toutes ces questions. Le livre risque alors de vous tomber des mains tant le dénouement est brutal.


15.06.2013

Album : Lire ! Tu délires ?

Arrête de lire ! / Claire Gratias et Sylvie Serprix, éd. Belin 2012,

espace jeunesse cote E GRA

arrete de lire.jpg

Oui, je sais bien ce que vous allez me dire...pour une bibliothécaire travaillant dans une médiathèque, promouvoir un livre avec un titre pareil est fort malvenu...mais ce titre est trompeur vous l'aviez deviné bien sûr ! Car c'est tout le contraire évidemment.

C'est l'histoire du rat Horatio qui veut devenir rat de bibliothèque car il n'aime qu'une seule chose : lire, lire, lire. A tel point que ses parents s'en exaspèrent et craignent qu'il ne devienne sourd et aveugle (quelle idée vraiment). Lorsque la maîtresse d'école le qualifie de "rêveur", c'est la goutte qui fait déborder le vase, ils finissent, excédés, par lui supprimer tous ses livres.

Cauchemar absolu pour ce dévoreur de littératures diverses et variées. Mais, comme on le sait, les enfants, pardon, les rats ont énormément de ressources cachées quand il est question de faire comprendre les choses capitales à leurs parents obtus et bornés. Et tout est bien qui finit bien naturellement.

Alors venez vite à la médiathèque découvrir cet album par ailleurs superbement illustré, ce qui ne gâte rien à l'affaire, bien au contraire !

En plus, la médiathèque est un endroit franchement très sympathique, avec des gens pas mal accueillants aussi (sauf les jours où ils sont mal lunés, mais honnêtement c'est quand même assez rare) et surtout SURTOUT...

avec tout plein de livres de partout, donc recommandé à tous ceux qui veulent arrêter de lire ;-)


Une lectrice a aussi beaucoup aimé cet album ! Voici ce qu'elle nous en dit :

 " ARRETE DE LIRE ! "

Mais que va faire ce petit rat, qui ne peut se passer de dévorer tous les ouvrages qui lui passent dans les mains (heu, les pattes !), face à cette injonction de ses parents qui sont persuadés que c'est très mauvais pour lui ? Rêveries, poésie, mondes imaginaires, impossible de vivre sans eux.

Et bien, vous le découvrirez dans cet album enthousiasmant de Claire Gratias.

Vous savourerez ce texte, vous vous régalerez de ces mots autant en les prononçant qu'en les admirant sur les magnifiques illustrations de Sylvie Serprix ; des mots qui courent partout, qui serpentent, dansent, nous font participer à une belle farandole.

Des couleurs chaudes, des arabesques voluptueuses, des yeux expressifs, de l'humour et le plaisir de s'entendre dire par le petit bout qui est sur vos genoux "encore !"

Avec plaisir mon petit, et vous recommencerez, car cet album est aussi réjouissant pour les grands que pour les petits !

 Vite, vite, courez l'emprunter !

Annie