UA-29669809-3 Coups de coeur : Centre Culturel - Médiathèque de Carmaux - Archives Municipales- 05-63-76-85-85

Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28.12.2014

Un roman à emporter...sur l'île de Sein !

Trois éclats toutes les vingt secondes / Françoise Kerymer

éd. Lattès 2014 rayon romans adultes cote R KER

 

"Au large du Finistère, là où la terre finit, où le plus grand cimetière marin du monde murmure ses légendes, une île : l’île de Sein.
Emma et son fils, Camille, sept ans, y débarquent pour passer les deux mois d’été.
La jeune mère est désespérée : contrainte à cet exil par son mari, elle éprouve les plus grandes difficultés à comprendre son fils, à l’intelligence aiguë et au caractère imprévisible. Et si le jeune garçon s'enthousiasme immédiatement pour l’île, Emma résiste malgré le soutien d’Armelle, la restauratrice au grand cœur, de Ronan, marin de la navette quotidienne avec la grande terre, et de Louis-Camille, compositeur solitaire."

J'ai lu ce livre avec grand plaisir.CVT_Trois-eclats-toutes-les-vingt-secondes_2950.jpeg
J'avais déjà chroniqué un roman de cette auteur (cliquez ici) et je suis toujours sous le charme de son écriture si poétique et évocatrice des grands espaces maritimes bretons.
Les descriptions des paysages sont superbes, je me suis régalée et me suis laissée porter par mes sensations.
Les personnages sont attachants, c'est un regret de les quitter. En même temps : on connaît dès le début l'échéance marquée par la fin de l'été. Le saut dans le futur proposé en épilogue est du coup une belle consolation, quel bonheur...
J'ai un faible pour l'enfant, tout à fait craquant et qui paraît si « vrai » et je suis touchée par la déroute d'une femme qui se croit faible et qui porte sans le savoir des trésors cachés.
Très émouvante la relation tendue de la mère avec son enfant.
Une fois de plus, la « présence-absence » d'un père que rien n'attendrit...
Que puis-je rajouter : la joie de pouvoir compter sur le bon cœur des personnages périphériques, la longue réflexion sur la création musicale, tout à fait intéressante et instructive, l'immensité de la mer et l'improbabilité d'un bout de terre nommé Sein, référence suprême à nos communes origines et enfin, la quête d'un sens que chacun cherche à donner à sa vie...
F. K. voulait écrire un roman complètement différent des deux précédents ? Elle a bien réussi !
Je trouve que c'est un roman reposant. Les phrases sont belles et cheminent un moment dans la tête, sereines résonances.
Cette histoire nous donne l'espoir que chacun trouve son propre « phare ».
Et en plus, cela m'a donné envie de revoir l'île de Sein...

15.12.2014

Prix Littéraires 2014

Venez emprunter tous les romans primés à la médiathèque !!!
 
Retrouvez ci-dessous une présentation des auteurs et de leur livre.
 




27.11.2014

Un roman mirlitonné

Le sourire des femmes / Nicolas Barreau,

éd. Héloïse d'Ormesson, 2014

Cote R BAR, rayon romans adultes

Comédie romantique à l'intrigue subtilement menée, vous ne vous contenterez pas de lire ce livre...vous le dévorerez ! (dans tous les sens du terme puisqu'il y est aussi question de cuisine et notamment de recettes de l'amour...)eho_barreauc.jpg

Techniquement parlant, c'est une belle prouesse que réalise l'auteur avec une mise en abyme des plus réussies (c'est à dire un roman à l’intérieur du roman, un peu comme la vache qui rit à l'intérieur de la boucle d'oreille de la vache qui rit à l'intérieur de la boucle d'oreille de la vache qui rit...bref, vous avez compris).

Tout est parfaitement construit (je l'ai lu deux fois pour vérifier), les rouages des quiproquo savamment ciselés et les rebondissements tout a fait délectables, tout comme les petites recettes culinaires que vous trouverez en épilogue. Deux ou trois petites choses m'ont cependant agacée, qui tiennent certainement à la personnalité de l'auteur mais je ne vais pas m'étendre sur ce sujet ici, peut-être à l'occasion d'un RV de notre club lecture pourquoi pas ?

Un petit mot de l'histoire ? Une jeune femme, propriétaire d'un petit restaurant de charme au cœur de Paris, se retrouve un beau matin (plutôt un soir d'ailleurs, mais en état de choc, elle met bien toute une nuit à le réaliser) abandonnée par son amant. Ivre de désespoir, elle part marcher dans les rue de Paris pendant des heures et par le plus grand des hasards, tombe lors de ses errances sur un livre. C'est un roman. Mais pas n'importe quel roman, un roman nommé "Le sourire des femmes" et dont elle est l'héroïne...Ce livre va bouleverser sa vie car elle va chercher à rencontrer l'auteur. C'est là que l'aventure commence réellement car cet auteur anglais est particulièrement mystérieux.

Bonne lecture !

 

19.11.2014

CD : la chanson enfantine dépoussiérée

001572.jpgIl s'appelle Pascal Parisot et chante, entre autres, pour les enfants.

Première bonne surprise, ce n'est pas "gnan-gnan" du tout ! Il utilise sa voix "normalement", sans surjouer le côté "je chante pour les enfants", c'est appréciable et cela plait quand même beaucoup à son jeune public qui s'en époumone de joie.

 

005058.jpg

 

 

Deuxième surprise, il a un peu, limite, une tête de gangster, il faut bien le dire. Pour autant, aucune malhonnêteté musicale à dénoncer, c'est du bon. La voix est un poil traînante, grave et veloutée des jeux de mots en veux-tu-en voilà, de l'humour à en revendre, tout en subtilité.

 

 

 

 

cdLVDC.jpgVous l'avez compris, c'est agréable, très amusant, frais et gai comme il se doit bien sûr pour de la chanson enfantine et cela plaira aussi à papa et maman. Original dans l'instrumentation, notamment les percussions, les rythmes sont chaloupés, l'humour décapant, un peu décalé, la bonne humeur bien présente...bref, ça décape la chanson enfantine de son côté un peu trop souvent convenu.

 

 

 

Rayon CD pour enfants à l'espace musique de la médiathèque,

cote 7.10 PAR

09.10.2014

Roman policier : Défense de tuer

 Défense de tuer / une enquête de l'inspecteur-chef Armand Gamache

 

"Au plus fort de l’été, le Manoir Bellechasse, un hôtel luxueux des Cantons-de-l'Est, accueille les membres d'une riche famille canadienne-anglaise venus rendre hommage à leur défunt patriarche. Dans les esprits comme dans le ciel, l’atmosphère s’alourdit et une tempête s’abat, laissant derrière elle un cadavre presque trop bien mis en scène. Mais qui aurait l'audace de tuer sous les yeux de l’inspecteur-chef Armand Gamache qui célèbre là, comme chaque année, son anniversaire de mariage ? Au cœur des bois, derrière les convenances et les sourires polis, la haine et le passé refont surface, persuadant Gamache que le meurtre est comme l’orage : une libération."

Du polar comme on l'aime : pas de descriptions sordides, pas de scènes de torture, pas de crimes en série. "Juste" un meurtre qui va être élucidé par un inspecteur qui n'a rien à envier à Miss Marple. De nombreux indices jalonnent ce récit, ponctués de rebondissements inattendus. Avec en prime, la description féroce de la "bonne société" canadienne où les riches peuvent afficher leur morgue et blesser moralement les personnes sans être vulgaires ! Du Balzac, en somme, enveloppé dans de l'Agatha Christie !

 A consommer sans modération !

Cote : RP PEN (Romans Policiers)

29.09.2014

Découvrez l’intrigue du roman S.

De J.J. ABRAMS: « scénariste, réalisateur, producteur, compositeur et acteur américain, créateur de plusieurs séries télévisées (Alias, Lost, Les Disparus,Fringe, Person of Fringe, Person of Interestet au cinéma réalisateur de rebbot de Star Trek et Star Trek Into Darkness » et DOUG DORST « romancier américain, auteur du roman Alive in Necropolis ». 

 

  jj-abrams-S-livre-transmedia-03.jpg

 

L’histoire :

 

 

Une étudiante ramasse un livre égaré. À l’intérieur, une série de notes révèlent un lecteur captivé. La jeune femme annote le livre à son tour, puis le repose à l’endroit où le lecteur inconnu l’a laissé. Ainsi commence un chassé-croisé qui va entraîner les deux étudiants, Eric et Jennifer, dans une aventure inouïe. 

 

L’auteur de ce roman est V.M. Straka, l’écrivain le plus énigmatique du xxesiècle. Il a fasciné des milliers de personnes avant de mourir assassiné en 1946, sans que nul n’ait jamais découvert son identité.

 

La clé de son mystère se trouve-t-elle dans son dernier ouvrage, Le Bateau de Thésée, que les deux étudiants passent au crible ? C’est l’histoire d’un homme qui a perdu la mémoire et se retrouve embarqué de force sur un étrange bateau à l’équipage monstrueux, avec une seule idée en tête : survivre pour trouver qui il est.

 

Eric et Jennifer sont prêts à tous les sacrifices pour lever le voile sur cet écrivain de génie. Ils ne sont pas les seuls…

 

  Préparez-vous à l’’inimaginable !

 

 En prêt depuis le 15 Septembre: R ABR

27.09.2014

Roman : Le portrait sans concessions mais plein de nuances d'une Amérique inattendue.

Roman américain 6571789-9911692.jpg

 

Antoine Bello

Gallimard

 

Roman adulte : R BEL

 

Vlad Eisinger, journaliste économique américain, publie une série d'articles sur le marché du "life settlement". Cette pratique, qui consiste à revendre à des tiers des assurances-vie en cours, est devenue un véritable marché aux États-Unis, sur lequel assureurs et investisseurs opposent leurs intérêts respectifs jusqu'aux limites de la légalité. Vlad étudie ce phénomène à travers le microcosme d'une résidence de Floride, Destin Terrace, où cohabitent des personnes ayant revendu leurs assurances-vie et des investisseurs qui ont bâti leur fortune sur ce marché. Dans la résidence vit l'autre narrateur du roman, Dan Siver, écrivain sans succès, qui décrit de l'intérieur les répercussions tragicomiques des articles de Vlad sur les membres de la communauté. Avec une virtuosité exceptionnelle, Antoine Bello trace un portrait de l'Amérique contemporaine à travers le prisme d'un phénomène économique et financier emblématique. Il mélange littérature et économie dans un roman vif, drôle et original, qui est à la fois une radiographie de l'économie capitaliste dans ses extrémités et une réflexion sur les armes propres à la littérature pour donner à voir le monde.

 

Ecrire un roman sur l'assurance-vie tout en restant drôle et surtout intéressant, paraissait impossible ? Antoine Bello le fait !

Une exploration du capitalisme moderne dans toute sa complexité à travers le marché de la revente de polices d'assurance-vie aux Etats-Unis. Cette série d'articles bouleverse le quotidien des habitants de Destin. L’auteur réussit à décrire avec subtilité les relations d'argent et de voisinage à l'intérieur de la société américaine. Il utilise avec brio l'alternance de journal personnel, d'échange d'emails et d'articles de presse.  Ce livre est loin de la caricature, on apprend beaucoup sur les américains, les Etats Unis et la finance sous un jour objectif et pédagogique. Les personnages sont remarquablement croqués. L'auteur nous montre que chacun a sa logique et qu'en poursuivant ses intérêts particuliers, chacun concourt à sa façon à l'intérêt général. La chute est déroutante et pleine d'humour.  

 

 

23.09.2014

BD pour les animaux lecteurs que nous sommes

 

animal lecteur.jpg

Nous autres, bibliothécaires, aimons bien les libraires, ce sont nos copains. Et quand une BD sort et dévoile leur quotidien, forcément, ça nous intéresse un peu. Forcément, même si le métier est différent, certaines anecdotes résonnent avec nos propres journées.

En tout cas, cette BD qui parle de BD est très rigolote. Focalisée notamment sur le métier de libraire et la vente de BD en particulier, avec ses hauts et ses bas, ses écueils et ses difficultés, ses petites joies et ses grandes ingratitudes, elle aborde aussi d'autres sujets : le monde de l'édition, les habitudes des lecteurs et des non-lecteurs, l'évolution de la société, le monde d'aujourd'hui...

Le tout traité avec beaucoup d'humour, de la tendresse parfois et pas mal de jeux de mots et de subtilité.

N'hésitez pas à la découvrir : du rire mais aussi de l'émotion sont à la clé.

Et si vous êtes vous aussi un animal lecteur, vous vous y retrouverez peut-être !

Animal Lecteur / Sergio Salma & Libon,

éd. Dupuis 2010

rayon BD adulte de la médiathèque, cote BD SAL

18.09.2014

CD : Découverte major

Oui, une belle découverte...j'ai beaucoup aimé sa voix, sa poésie, sa musique. Auteur-compositrice-interprète, c'est la chanteuse québécoise Catherine Major que je souhaite mettre en lumière par ce coup de cœur.

catherine major.jpg

 

Catherine MAJOR / Le désert des solitudes

éd. Spectra 2011

cote 099 MAJ, rayon chanson francophone de la discothèque

 

 

 

La musique est belle, sensible, inventive, avec de belles orchestrations. La voix ciselée et puissante en même temps, efficace, les textes poétiques et porteurs.

Catherine Major est une vraie musicienne et imparablement, le résultat est à la hauteur de ses recherches et exigences, un magnifique album à mon sens.

J'espère que vous aimerez aussi ? On verra...

16.09.2014

Roman : Une belle et longue confession retraçant l'histoire du bien et du mal sur plusieurs siècles.

Confiteor (en latin : je confesse) 

confiteor-de-cabre-948532219_ML.jpg

 

Jaume Cabré

 

 

Actes Sud

 

Roman adulte : R CAB

 

 

Barcelone années cinquante, le jeune Adrià grandit dans un vaste appartement ombreux, entre un père qui veut faire de lui un humaniste polyglotte et une mère qui le destine à une carrière de violoniste virtuose. Brillant, solitaire et docile, le garçon essaie de satisfaire au mieux les ambitions démesurées dont il est dépositaire, jusqu’au jour où il entrevoit la provenance douteuse de la fortune familiale, issue d’un magasin d’antiquités extorquées sans vergogne. Un demi-siècle plus tard, juste avant que sa mémoire ne l’abandonne, Adrià tente de mettre en forme l’histoire familiale dont un violon d’exception, une médaille et un linge de table souillé constituent les tragiques emblèmes. De fait, la révélation progressive ressaisit la funeste histoire européenne et plonge ses racines aux sources du mal. De l’Inquisition à la dictature espagnole et à l’Allemagne nazie, d’Anvers à la Cité du Vatican, vies et destins se répondent pour converger vers Auschwitz-Birkenau, épicentre de l’abjection totale. Confiteor défie les lois de la narration pour ordonner un chaos magistral et emplir de musique une cathédrale profane. Sara, la femme tant aimée, est la destinataire de cet immense récit relayé par Bernat, l’ami envié et envieux dont la présence éclaire jusqu’à l’instant où s’anéantit toute conscience. Alors le lecteur peut embrasser l’itinéraire d’un enfant sans amour, puis l’affliction d’un adulte sans dieu, aux prises avec le Mal souverain qui, à travers les siècles, dépose en chacun la possibilité de l’inhumain – à quoi répond ici la soif de beauté, de connaissance et de pardon, seuls viatiques, peut-être, pour récuser si peu que ce soit l’enfer sur la terre.

 

 

Confiteor (je confesse) traduit l'histoire du Bien et du Mal sur les cinq derniers siècles de l'histoire de l'Europe. L'auteur nous emporte à travers les époques et les lieux, autour de l'itinéraire d'un violon, prétexte à une analyse fine des murs et des gens. On voyage dans le temps, de l'inquisition, puis pendant les deux guerres mondiales et dans la vie du héros Adrià. L’auteur jongle entre les personnages et les époques mais dès les premières lignes, le récit nous accroche. Il fait voler tous les cadres de la narration, nous déstabilise au début mais nous envoûte par la suite. Un livre prenant et sombre.

 

 

09.09.2014

Roman : d'où l'intérêt de vider son sac !

Une agression, un sac dérobé, un libraire attentionné (pléonasme), une femme mystérieuse (tiens, encore un pléonasme)...ah, j'oubliais, et un chat hiératique en témoin improbable.

Voilà, ce sont là les ingrédients de ce roman, doux comme une belle histoire, mise à part l'agression initiale.

Un homme trouve un sac abandonné et a la délicate attention de chercher à le rendre à sa propriétaire. Rebuté par un commissariat saturé et une adresse des objets trouvés fort éloignées, il décide d'ouvrir le sac et de mener l'enquête lui-même...

Il le videra intégralement et comme chacun sait, un sac de femme peut parfois être, disons, "chargé". Celui-ci révèlera une personnalité féminine riche et suffisamment envoûtante pour pousser notre libraire à suivre la trace de...

La femme au carnet rouge / Antoine Laurain, éd. Flammarion 2014

cote R LAU, secteur roman adultes

roman la-femme-au-carnet-rouge.jpg

 

 

06.09.2014

Un polar haletant...

La Vérité sur l'affaire Harry Quebert par Joël Dicker

éd. de Fallois, 2012

RP DIC

DICKER.jpg

30 août 1975 à Aurora (New Hampshire, Etats-Unis) : Nola Kellergan, 15 ans, disparaît sans laisser de traces...

Printemps 2008 : Marcus Goldman, jeune écrivain à succès est frappé du syndrome de la page blanche : il est incapable d'écrire un roman pour l'éditeur qui la fait connaître et le menace d'un procès retentissant.

Soudain, tout bascule : le corps de Nola est retrouvé dans le jardin de Harry, le manuscrit du best-seller de Quebert  enterré avec elle. Son ami et mentor est aussitôt accusé du meurtre de Nola, avec qui il aurait eu une liaison 33 ans plus tôt.

Qui est réellement Nola ? Que s'est-il passé en 1975 ? Qui menace Marcus ? Qui a tué Nola et la vieille dame témoin du meurtre ?

Peinture de la société américaine moderne, réflexion sur la création littéraire et la difficulté d'écrire, questionnement sur l'amour, roman policier aux nombreuses péripéties, autant de facettes que de  rebondissements pour ce roman policier qui nous tient en haleine jusqu'au bout !

A obtenu le prix de l'Académie française et le Goncourt des lycéens en 2012.

NB : Vous pouvez aussi l'emprunter sur support CD, pour l'écouter en voiture ou chez vous ! (cote : 613 DIC au rayon des textes lus)

28.08.2014

CD : "S'il y a quelqu'un qui doit tout à Bach, c'est bien Dieu..."

...et dans la même veine, vous avez aussi : "Sans Bach, Dieu serait un type de troisième ordre"...Ces citations, nous les devons au philosophe et écrivain roumain Emil Cioran.

Quand vous écouterez ce CD, peut-être rejoindrez-vous cette pensée, qui sait ?

bach arias.jpg

Pour le savoir, rien de plus simple, il vous suffit de courir l'emprunter à la médiathèque, rayon musique classique de la discothèque, cote 3 BAC 40.

Quant à savoir si Dieu existe, là, je vous laisse en penser ce que vous voulez ;)

Ce sont des airs extraits de cantates célèbres composées par JS Bach à l'époque où il devait quasiment en composer une par semaine, office hebdomadaire oblige.

Ils sont chantés dans ce disque par la soprano Sandrine Piau mais également par un ténor et un contre-ténor, Emiliano Gonzalez Toro et Christophe Dumaux, accompagnés par l'ensemble instrumental Pulcinella dirigé par la violoncelliste Ophélie Gaillard.

Petite particularité, celle-ci, tout en dirigeant, tient la partie solo de violoncelle piccolo, instrument très prisé à cette époque, plus petit que le violoncelle et doté d'une corde supplémentaire, permettant une plus grande virtuosité.

Musique intemporelle et élévatrice, détachée de tout, laissez-vous porter...

25.08.2014

DVD : Un conte initiatique sur l'enfance

L'Extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S. Spivet

Le scénario : "T.S. Spivet, vit dans un ranch isolé du Montana avec ses parents, sa soeur Gracie et son frère Layton. Petit garçon surdoué et passionné de science, il a inventé la machine à mouvement perpétuel, ce qui lui vaut de recevoir le très prestigieux prix Baird du Musée Smithsonian de Washington. Sans rien dire à sa famille, il part, seul, chercher sa récompense et traverse les Etats-Unis sur un train de marchandises. Mais personne là-bas n’imagine que l’heureux lauréat n’a que dix ans et qu'il porte un bien lourd secret…"

La critique : des images des Etats-Unis splendides, un jeune héros attachant, des situations à la fois très drôles et très émouvantes, de la poésie, une certaine fraîcheur, voici quelques uns des arguments pour parler en bien de ce film.

N'oubliez pas de visionner aussi le documentaire qui l'accompagne ! Il est très instructif parce qu'il montre, grâce à des entretiens avec le réalisateur, comment Jean-Pierre Jeunet a conçu son film. De l'adaptation du premier roman de  Reif Larsen à la conception en 3D, nous découvrons les diverses étapes de la conception d'un film à la manière Jeunet : le choix des acteurs, des lieux, les scènes coupées, les astuces du tournage, l'éclairage et le montage.

Vous trouverez le coffret comprenant les 2 DVD + le "Story-board" à la cote DVD EXT

Bonne projection à tous !

 

 

 

22.07.2014

Roman : Un roman fantasy toute en délicatesse et profondément original.

Morwennalivre-morwenna.jpg

 

Jo Walton

 

Denoël

Roman adulte : SF WAL

 

Morwenna Phelps, qui préfère qu’on l’appelle Mori, a eu un terrible accident de voiture qui l’a laissée handicapée et l’a privée à jamais de sa sœur jumelle. Comme elle soupçonne sa mère, passionnée de magie noire et à demi folle, d’être à l’origine de ce drame, elle s’enfuit. Son père, dont elle ignore tout, la recueille et la place dans un pensionnat chic. L’amour des livres mais aussi leur magie vont permettre à Mori de supporter le quotidien dans cette institution stricte. Mais elle ne sera vraiment libre que quand elle aura percé tous les secrets qui entourent son étrange famille.

 

Morwenna est une adolescente passionnée par la littérature de l'imaginaire, qui dévore tout ce qu'elle trouve. L’auteur nous dévoile le journal intime de cette jeune fan de science-fiction qui parle aux fées.

 

Ce récit est une véritable histoire d’amour à la littérature, une plongée inquiétante dans le folklore gallois, mais offre aussi un véritable hommage à la différence et à l’acceptation des autres. 

 

Éloge de la différence, de l'imaginaire et de la lecture, ce roman inclassable laisse en vous la troublante sensation d'une aventure un peu vécue, un peu rêvée : entre réalisme et fantastique, une œuvre singulière qui joue subtilement avec l'intime pour mieux vous séduire. Une perle de lecture, qui vous emmènera rêver loin d'ici....